DragQueen un art forcement engagé ?

DragQueen un art forcement engagé ?

Nouvel article, aujourd’hui le sujet est « Est-on obligé d’être engagé lorsqu’on est DragQueens » ?

3 Queens de tous horizons, Marlena Kerr, Pauly Rose Of Siam et Aquila, nous donnent leur avis à cette question. Peut-on être Dragqueen « juste » pour le plaisir ou faut-il forcément défendre des opinions, découvrez leurs réponses ci-dessous.

*****

 

Que représente pour toi de faire du Drag ?

Aquila : Faire du Drag, pour moi, c’est me glisser dans une fantaisie. C’est incarner un personnage que je me suis amusé́ à créer et que parfois je préfère être, par rapport à̀ qui je suis dans la vie de tous les jours.

Marlena : Faire du Drag, pour moi, c’est montrer ma vraie personnalité, ma vraie personne et donner du plaisir aux gens

Pauly : Pour moi, le drag est tout d’abord un art. Cela me permet d’aller chercher et de faire sortir une autre personne qui se trouve au fond de moi, c’est à dire de pouvoir faire des choses que je ne pourrais pas faire en temps normal. Par exemple, en civil, je suis quelqu’un très timide et quand je suis Pauly, je n’ai plus peur d’aborder les gens. Je n’ai plus peur d’aller vers l’avant et de faire sourire les gens.

Aquila article engagé dragqueens.fr
Aquila

Avais-tu un but lorsque tu t’es lancé dedans ?

Aquila : J’avais plusieurs intentions en commençant le Drag. La première était de trouver un hobby, c’est tout bête mais ça occupe le Drag ! Je m’ennuyais beaucoup et j’ai fini par me lancer avec mon amie Lagoon Azur. Je voulais aussi faire de la scène. J’ai très vite évolué sur scène car mon père était illusionniste, et il voulait à tout prix que j’hérite de son art en grandissant. Je l’ai suivi une bonne partie de mon adolescence, j’ai pris des cours de théâtre et ai développé un véritable amour pour la scène, mais elle et moi avons été séparés à mon arrivée sur Montpellier. Le Drag me permet de reconnecter avec la scène, l’art en général, le public et aussi pas mal de causes.

Marlena : Quand je me suis lancé dans le Drag c’était pour mettre ma créativité en avant que ce soit pour la couture, le maquillage, ou encore les perruques.

Pauly : Mon but était de faire sortir mon talent caché. Je me suis lancée dans le Drag quand j’étais au lycée et c’était pour faire du théâtre. J’ai pu interpréter un personnage tout en ajoutant mon petit plus.

Marlena Kerr article engagé dragqueens.fr
Marlena

Es-tu engagé ? Te sers-tu de ton art et de ta visibilité pour faire passer des messages sur scène ou défendre des causes ?

Aquila : Justement, pour en revenir à ce que je disais plus haut, je me considère comme étant engagé par le Drag. Pour avoir touché à plusieurs disciplines du théâtre vivant, celle-ci me semble la plus propice à̀ l’engagement. Se mettre en Drag est déjà, à mes yeux, un acte revendicatif. Car souvent cela né d’une extension de l’être humain qui se cache derrière les artifices. Une extension de la personne crée facilement un nombre de principes qui sont plus ou moins mis en valeur selon le choix de l’artiste. Moi, je me sers du Drag pour le développement personnel mais aussi pour faire passer des messages oui.

J’adapte mes apparitions selon le public que je rencontre. Ainsi je peux tout aussi bien faire une perf 100% comique et sans message bien profond (même si j’aime toujours trouver le moyen de raconter une petite histoire) comme un texte en stand-up avec une lecture qui pousse à la remise en question. Par exemple, j’ai fait un stand-up pour ma dernière performance de l’année. J’en ai donc profité pour faire une rétrospective de mon année de façon comique, mais derrière se cachaient plusieurs messages de remises en question. Et aussi quelques accusations sur des situations qu’on ne devrait pas subir en tant qu’artistes.

Marlena : Pour l’instant, comme je ne suis pas trop connue, je ne peux pas trop passer de message. Mais j’aimerais passer celui de l’acceptation de chacun et l’amour. Et j’ai un projet avec d’autres Drags et créatures pour une association.

Pauly : J’ai pu participer à un évènement de Frida Salo « Glam against the machine ». Et j’ai pu faire une vidéo de mon spectacle en essayant de faire passer mon message qui est « quelque soit le genre, le sexe mais surtout le LGBTQ, nous pouvons être féminins. Mais moralement nous pouvons être aussi forts ou même plus forts que les autres.

Pauly Rose of siam article engagé dragqueens.frPauly

Penses-tu qu’on puisse faire du Drag juste pour le plaisir ?

Aquila : Il est indispensable de prendre plaisir en faisant du Drag. J’ai beaucoup de mal à imaginer une personne trop sérieuse pratiquer cet art. Cependant, faire du Drag juste pour le plaisir, cela me semble compliqué à titre personnel. Je ne dis pas que c’est impossible car cela reste une forme d’art et chacun peut l’interpréter à sa façon. Mais comme je disais précédemment, faire du Drag en soi est déjà̀ un acte politique. Par conséquent, j’estime que pour faire du Drag, il y a une certaine dimension revendicative à prendre en compte.

L’histoire de cet art et les combats de la communauté au fil des années nous permettent de pratiquer cet art aujourd’hui dans une certaine liberté. Mais celle-ci n’est pas encore 100% acquise. C’est un héritage qui perdurera tant que nous n’aurons pas tous les droits revendiques par la communauté. Et nous, artistes Drags, sommes de parfaits modérateurs de ce message. Rien n‘empêche de le répandre avec le sourire !

Marlena : Oui tout à fait, on peut faire du Drag pour le plaisir, comme d’autre le font comme un vrai travail. Il n’y a pas de règles.

Pauly : Nous pouvons tout à fait faire du Drag juste pour le plaisir car il n’y a pas de limite sur cet art. Le drag ne renvoie pas forcément à monter sur scène et faire du playback. Mais cela peut être très divers : DragQueen qui joue au théâtre, qui fait de la cuisine (comme moi) ou tout simplement faire des photos pour partager ses loisirs sur Instagram ou ailleurs.

*****

 

Merci encore à Aquila, Pauly Rose Of Siam et Marlena Kerr pour le temps qu’elles ont prit pour me donner leur opinion sur ce thème. J’espère que cela vous plaira.

Découvrez nos autres articles Avec quel maquillage débuter ? et Comment bien préparer son playback ?.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.