L’artiste invité : Yatuu

L’artiste invité : Yatuu

L’artiste invité Yatuu m’a accordé un peu de son temps en pleine campagne intensive Ulule pour le tome 2 d’Erika et les princes en détresse. Je la remercie grandement car la suivant sur les réseaux je sais qu’elle n’arrête pas en ce moment. Le temps d’une pause elle est revenue pour moi sur la création d’Erika et sur cette campagne d’auto-édition.

*****

 

Quel est votre rapport avec le monde des DragQueens ?

En fait je n’ai pas vraiment côtoyé cet univers car je n’en ai pas eu l’occasion. Malgré ça je trouve ce monde assez fascinant. Pour tout vous dire j’ai regardé toute une saison de « RuPaul’s Drag Race »  ça m’a beaucoup plu ! Leur maquillage, leurs tenues sont tellement incroyables ! Et ça ne s’arrête pas qu’à la tenue, elles jouent la comédie, dansent, font du play-back, c’est assez fou tout ce qu’elles sont capables de faire. J’aime beaucoup ce côté ultra créatif qui nous montre toutes les facettes du personnage qu’elles ont créé.

J’aime également beaucoup le message à la fin « Si vous ne vous aimez pas vous-même, comment pourriez-vous réussir à aimer quelqu’un d’autre ? » Il montre l’importance d’avoir confiance en soi et d’accepter la personne que l’on est.

Avez-vous déjà eu l’occasion de voir des spectacles en live ?

Non mais après avoir vu l’émission ça m’a encore plus intéressée et je compte bien voir un spectacle un jour !

Aimeriez-vous un jour une transformation totale en Drag pour l’expérience ?

Carrément ! Moi qui ne me maquille jamais et qui privilégie plutôt le confort pour les vêtements, la transformation serait vraiment totale ahah

erika-visuel-interview-yatuu-dragqueens.fr

Niveau actualité c’est le tome 2 à venir d’Erika et les princes en détresse, pouvez-vous nous dire un peu comment est né ce personnage ?

En fait la dernière bande dessinée que j’ai fait en maison d’édition s’appelle « Pas mon genre ». C’est une BD autobiographique qui parle de stéréotypes de genres dans le fait que je n’aime pas mettre les gens dans des cases selon leur genre. Si t’es une fille forcément tu aimes le rose, tu es douce, fragile etc, pareil pour les garçons, on attend d’eux qu’ils soient courageux, qu’ils ne pleurent pas etc. Beaucoup d’objets aussi sont estampillés « filles » ou « garçon » selon un code couleur « rose » « bleu » je trouve ça ridicule…

Bref en fait à la fin de la BD je me montre en princesse qui part délivrer mon copain Brice coincé en haut d’une tour. J’ai mon épée à la main et je suis prête à vaincre le dragon qui me barre le chemin. Le simple fait d’inverser les rôles dans cette histoire-là m’a beaucoup amusé et inspiré. C’est à partir de cette mini histoire qu’est né « Erika et les princes en détresse » une guerrière qui part sauver des princes en détresse dans un monde dominé par les femmes !

Un pur plaisir j’imagines d’inventer une héroïne à contre-courant des histoires habituelles ?

Je vous avoue que mettre en scène des femmes puissantes et badass est un gros kiff personnel !

Quel est votre manière de créer, est-ce d’abord les dessins, le texte, le scénario ? ou tout en même temps ?

Je fais mon chemin de fer en écrivant du texte (des phrases très courtes) et j’énumère toutes les actions, les moments forts, les lieux puis la fin. C’est avec ce chemin de fer que je sais ce que contiendra l’album. Ensuite je fais tout le story board. Une fois fait, je passe à l’encrage puis à la couleur.

yatuu-erika-illustration-interview-dragqueens.fr

Est-ce qu’un personnage DragQueen pourrait-être un dans l’une de vos créations ?

Pourquoi pas ! L’idée est intéressante 😀

Vous avez fait une campagne participative qui, au moment de cette interview, fonctionne superbement bien, dans quel état d’esprit êtes-vous ?

J’avoue que c’est assez incroyable, je passe par plusieurs émotions : la surprise, l’excitation, l’euphorie puis il y a des moments de fatigue aussi car une campagne Ulule c’est très très intense ! Je suis vraiment heureuse de voir que le projet plait et continue de plaire ! Après de longs mois de travail intense c’est une très belle récompense.  Ça motive encore plus !!  Je lis chaque message que l’on me poste sur ma page Ulule, les gens sont tellement gentils, ça m’émeut beaucoup :’)

Vous avez publié toute l’année des extraits de ce tome, vous vous rendiez compte qu’il y avait une telle attente ou est-ce une réelle surprise ?

Je savais qu’il y avait une certaine attente au vu des commentaires sur mon blog yatuu.fr et les réseaux sociaux. Plusieurs personnes préféraient attendre le livre papier pour lire l’histoire. Même les personnes qui lisaient au fur et à mesure attendaient la version papier. Je ne savais pas, par contre, qu’elles étaient aussi nombreuses !! C’est compliqué en fait de s’imaginer le nombre de personnes vraiment intéressées d’où l’énorme surprise quand j’ai vu que la campagne Ulule a été financée en 1h30 ! Donc oui je savais qu’il y avait une certaine attente… Mais pas à ce point-là ! ahahah. Ca me fait vraiment plaisir en tout cas !

yatuu-erika-illustration-interview-dragqueens.fr

La décision de prendre un circuit indépendant et en direct a été difficile j’imagines ?

Cette décision a été très difficile à prendre car c’est l’inconnu total. Je ne savais pas si ça allait marcher, si c’était la bonne décision et surtout si les gens allaient me suivre dans cette aventure. J’ai fait un burn-out et chopé une conjonctive tellement je travaillais jusqu’à l’épuisement, un épuisement à la fois physique et mental. Un jour j’ai décidé de demander aux lectrices et lecteurs ce qu’ils en pensait, si se lancer en autoédition pour m’occuper de ma BD Erika était une idée. J’ai reçu plus de 400 messages très positifs et enjoués de cette idée, c’est ce qui m’a conforté à prendre cette décision avec la communauté.

Pari réussi en tout cas, cela pressent déjà un tome 3 dans votre tête ? Ou avez-vus d’autres projets ?

Oui tout le tome 3 est dans ma tête, j’ai très hâte de le commencer ! Avant ça il faut que je termine toute la logistique du tome 2… Ainsi que la campagne Ulule 😊

*****

 

Merci encore infiniment Yatuu de m’avoir accordé un peu de votre temps. Si vous avez envie de découvrir et de soutenir la campagne du Tome 2, ça se passe par ici. Et pour commander le tome 1 si le coeur vous en dit, cliquez sur la couverture ci-dessous.

yatuu-erika-illustration-interview-dragqueens.fr

Un peu de temps devant-vous ? découvrez également d’autres artistes invités en interview comme la chanteuse Yelle ou l’humoriste Zize Dupanier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.