La Queen Parisienne : Patouchka Banana

La Queen Parisienne : Patouchka Banana

Découverte par l’intermédiaire de Texia Slater, j’ai vite beaucoup aimé le personnage de Patouchka Banana qui est une vraie touche-à-tout.

J’avais donc envie de vous la présenter et de parler de ses activités et de ses projets. Bonne lecture à vous.

*****

 

Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots et nous dire qui est Patouchka Banana ?

Patouchka Banana est une artiste  » drag queen » comme on dit mais c’est bien plus que cela pour moi, je suis avant tout un artiste multifacette. Je performe en soirée, je suis également auteur, compositeur et interprète, j’organise des événements, productrice d’un talk-show, et bien plus encore.

Est-ce que quelqu’un ou quelque chose t’as donné envie de faire du Drag ?

Je pense que le drag est en moi depuis toujours, car j’ai toujours aimé casser les codes de la société, ne pas mettre de genre à un être, mais plutôt être qui on a envie d’être (ce qui devrait à mon sens être la norme) j’ai découvert cette univers la première fois avec Ru Paul dans les années 90 quand il a sorti son premier album « Supermodel of the World » et que j’ai découvert cette incroyable créature. J’ai été également beaucoup influencé par Madonna une ICON qui à tout osée, également Peter Burn du groupe Dead or Alive  » Personnage androgyne » punk rock dément. Je me suis essayé très jeune à vouloir être moi aussi une star d’un autre genre. Patouchka Banana est arrivé bien plus tard…

Justement, quand et comment est né ce personnage ? Ton pseudonyme est-il en rapport a des références personnelles ?

Mon personnage est né véritablement en 2016 à la suite d’une relation amoureuse compliqué, qui m’a poussé à me demander ce que je voudrais faire de ma vie vraiment.

J’ai pris des cours de théâtre, j’ai ressorti mes créations musicales du placard, et je me suis dit, je veux faire vivre cette autre personnalité que j’ai en moi et la faire chanter dans le monde entier.

Pour le nom ça s’est décidé comme une évidence, un couple d’ami l’ont fait sans le savoir. Jérôme m’appelait toujours  » Patouchka » en chuchotant dans mon oreille 🙂 et son copain Olivier m’appelait Sista Banana et voilà comment est née le nom de Patouchka Banana qui a pour moi un sens profond et me rappel toujours à cette belle amitié. Et puis je n’aurai pas aimé devoir chercher un nom juste pour un nom (c’est comme un tatouage, il faut un vrai sens pour en faire un sur soit au-delà même de l’esthétique).

Patouchka Banana by Franck Junior

Te souviens-tu de la première fois que ce soit chez toi ou en public ?

JB m’a donné ma chance lors de sa fabuleuse soirée Hell’o Kinky ou j’ai pu performer 15 minutes. Je me suis dit  » si je kiff je continu, si je kiff pas alors j’arrête tout » et porté par le public présent qui appelait  » Patouchka, Patouchka,…) J’en avais les jambes qui tremblait et une forte excitation en même temps, la suite vous la connaissez j’ai adoré, je me suis éclaté et depuis j’ai eu la chance de performer dans beaucoup d’endroit comme Le Bataclan 2 x grâce à Marguerite, l’hôtel de ville de Paris au côtés d’ENIPSE, à Nice pour le Queernaval devant 10000 personnes merci Jean-Marie, etc etc

Tu connais la scène Parisienne depuis longtemps, quel regard portes-tu sur son évolution ?

Mon regard est petit car contrairement aux apparences je suis assez discret niveaux sortis, je me fais rare.

Je vois que la scène drag a beaucoup évolué et grandie en peu de temps. Des artistes émergent de tous côtés, ce qui est très bien car il y a besoin que les soirées soient colorées et festives. Je trouve que nous sommes dans une période floue ou nous savons pas exactement définir les choses, il y a de tout mais pas réellement de choses marquantes qui définissent une époque, comme les années 70, 80,90 .. L’air des tel portables, etc font que tout est possible et en même temps personne ne peut réellement définir notre époque, quelle est notre mouvement, et je trouve que ça manque.

Avec Rupaul drag race un souffle drag a ouvert la voix à beaucoup de babydrag et suscite des vocations Faites attention de ne pas vous perdre dans cet art très complet qui peut également vous perdre dans votre personnalité, toujours faire le distinguo entre vous dans la vraie vie et votre personnage. Apprenez auprès de professionnels qui vous entourent, ça vous aidera à vous perfectionner mais également à comprendre comment bien vivre votre art dans les meilleures conditions.

Niveau activité, tu es une touche-à-tout, émission, chanson, scène, Patouchka est-elle une boulimique de travail ou tu profites des opportunités qui se présentent ?

Patouchka est une boulimique de créativité, une touche à tout. J’aime créer mes propres chansons et collaboré également, imaginer des émissions, des soirées, des projets fou, etc je me dit tout est possible du moment qu’on croie en soit. Je cherche en permanence à me réinventer et projeter mon personnage dans divers univers et possibilités.

Patouchka Banana by Franck Junior

Parmi ton actualité récente il y a ton dernier clip du single Fire Desire. Peux-tu nous parler de la création de ce morceau ?

Fire Desire est mon 6éme single, j’ai écrit et créer ce titre en 2007 quant à l’époque je vivais à Lyon et j’adorais créer des chansons, je me rêvais chanteur en cachette dans ma chambre. J’ai naturellement écrit ce qui me tenait à cœur comme si je disais ce que j’aurai aimé qu’on me dise dans des moments difficiles de ma vie, par exemple le refrain dit :

N’ai pas peur je vais t’aider

Ne te laisse pas aller

Je suis à tes côtés

Si tu as peur des facettes de cette vie

Pense à moi et tout ira bien….

Texia Slater (DragQueen dont vous pouvez retrouver l’interview ici) de talent a réalisé le clip que nous avons tourné au Workshow bar Paris.

D’autres titres sont-ils en prévisions ?            

Un album arrive « enfin ». Avec mes titres ainsi que des nouveaux dont un composé par André Fernandez et co-écrit par nous deux. « Paris la nuit » attention il reste dans la tête 😉 Un titre inédit également « I miss you » ainsi que des remixes

Il sera mon premier album physique. Une séance de dédicace sera organisée ainsi que des shows. Suivez mon actu pour en savoir plus dans quelques temps.

Tu as également une web émission intitulée Patouchka part en live. Dans laquelle je n’ai pas de rubrique et c’est honteux ahah. Comment cela s’est monté au départ ?

He he oui et j’en suis désolé mais pourquoi pas plus tard. L’émission bouge et évolue au fur et à mesure des épisodes. Elle a été créée sur un coup de tête au début du confinement. Je devais performer le 17 mars pour la saint Patrick à La grosse caisse bar Paris. Et je me suis dit je veux faire ma soirée même si c’est sur le web en direct. De là, mon ami réalisateur media Kiki m’a proposé de faire de ce live une émission. Voilà comment est né Patouchka Part en live!

Je le remercie grandement. Grâce à notre collaboration nous avons pu tester beaucoup d’aspects technique, de créativité etc avec toute une équipe. Et surtout ça m’a permis de continuer à créer sans subir cette période anxiogène. Nous avons pu par la suite évoluer en plateau studio avec Texi Slater qui a repris les rênes. Et nous avons pu recevoir Magloire, Zize Dupanier, Yvette Leglaire, Laurent Artufel, Andy Cocq et bien d’autres artistes! le tout entouré de nombreux chroniqueurs de talents, rubriques drôles, infos, astuces, la minutes LGBTQI+ , etc etc

Je sais que cela revient dès septembre, est-ce qu’il y aura des nouveautés que tu peux évoquer ?

Oui nous préparons le retour de l’émission en septembre ou octobre. La nouveauté sera que l’émission se fera avec du public comme un talk-show tv. Les invités seront présents, du live musique également, et des surprises

Pour terminer, as-tu d’autres projets dont tu aimerais parler ou as-tu un petit message pour les lecteurs ?

Des projets j’en ai pleins toujours. Beaucoup arrivent avec notamment des associations qui me tiennent à cœurs. Des collaborations surprises et une nouvelle soirée hebdomadaire qui arrive en septembre à IDM Sauna. Je suis également en recherche de producteur, d’une maison de disque etc. Afin d’évoluer toujours plus haut, toujours plus fort (Fort Boyard) 😉. Merci beaucoup pour cette interview et longue vie à Dragqueens.fr.

*****

 

Merci encore à Patouchka. Nous allons suivre tous ses projets avec attention et ne manqueront pas de reparler d’elle sur le site. N’hésitez pas à la suivre sur les réseaux sociaux pour être tenus informés de ses actualités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.