La Queen Régionale : Orgyna Velour

La Queen Régionale : Orgyna Velour

C’est à Lyon que je vous emmène cette fois pour la Queen Régionale pour vous présenter Orgyna Velour. J’espère que vous êtes bien accrochés car Orgyna détone et va vous secouer un peu.

Pour connaitre son parcours, sa maison et en savoir plus sur la scène lyonnaise, ça se passe juste ci-dessous. Bonne lecture à vous.

*****

 

Peux-tu nous dire pour commencer, depuis quand tu aimes l’univers drag ? 

Bonjour Patsy, tout d’abord, merci de m’avoir choisi pour apparaitre dans cette rubrique et de t’être intéressé à mon compte instagram (@orgyna_velour : allez, on followe, les chéris !!!) !

Comme disent les jeunes… et Cher…. « je suis refaite » !!!! (NB : pour les vieilles comme moi, ça veut dire « Je suis ravie et flattée »)

Je crois que j’aime l’univers drag, sans en avoir conscience, depuis ma plus tendre enfance. J’étais fan de Mylène Farmer (Oui ! cela ne fait pas l’unanimité mais je maintiens, MF a la drag-attitude) et j’ai toujours pratiqué le théâtre quand j’étais enfant et ado. Je me revois encore jouant les personnages de Zézette et Katia dans une reprise du « Père Noël est une ordure »… surtout Katia d’ailleurs, le personnage du travesti qui cherche désespérément l’amour, interprété par Christian Clavier… c’était prophétique quand j’y pense !!!

J’avais bien sûr piqué des escarpins à Maman et trouvé dans sa garde-robe un chemisier imprimé léopard, so 80’S !!!! J’étais fabuleuse déjà à 13 ans !! Bien plus tard, j’ai découvert la scène drag à Lyon et, encore après, l’émission RuPaul’s Drag Race ! Tout un monde qui s’ouvrait à moi !!!!

Comment as-tu découvert cela ? Qu’est-ce qui t’a plu là-dedans ?

Je fais partie de ceux d’entre nous qui ont mis beaucoup de temps à comprendre et assumer qui ils sont… tu le gardes pour toi mais j’ai même été marié… avec une femme !!! Oh my God !!!!!!!!!! T’imagines bien Chérie que ça n’a pas duré longtemps !!!!

Bref, c’est du coup assez tard finalement, en 2008, quand j’arrive à Lyon, que je commence à fréquenter les lieux LGBTIQ+ et notamment le « DV1 », une boite. Tous les dimanches soir, à l’époque, il y avait la « DV1 Academy », une sorte de concours dénicheur de talents, menée de main de maitresse par la talentueuse Candy Williams, une performeuse de ouf qui a aujourd’hui plus de 25 ans de carrière et qui a aidé de grandes artistes de la scène lyonnaise à démarrer, comme Mariah Stratton, Victoria Idole ou Lola Vegas. Les tenues, les chaussures, les paillettes, le make-up…. tous ces artifices de transformation au service de la performance artistique, je crois que c’est ce qui m’a plu.

Orgyna Velour interview dragqueens.fr

A quelle occasion as-tu franchi le pas ? Tu t’en souviens bien ? 

 Oula oui !!!! C’était 5 ans plus tard et quel souvenir !!!!

On dirait pas comme ça mais je fais partie d’une asso multi-sport LGBTIQ+ qui s’appelle CARGO… ne va toutefois pas écrire que je suis une Gym-Queen, faut pas abuser quand même, tu verrais mon ventre quand j’enlève ma gaine et mon corset… une horreur chérie !!! Bref, tous les 2 ans, cette asso organise un gros tournoi, le TIGALY.

En 2013, le TIGALY a pris plus d’ampleur et une soirée de clôture a été organisée pour environ 900 personnes, j’en étais co-responsable. Les adhérents de l’asso avaient préparé plusieurs petits shows de 2-3 min et on cherchait une Drag pour faire les transitions entre chaque… on pensait avoir trouvé mais il y a eu un quiproquo sur la date… bref, on s’est retrouvé le bec dans l’eau et là j’ai pris mon courage à deux mains, j’ai créé le personnage de Lady Vala, Diva présentatrice blonde peroxydée un peu coconne.

Depuis, elle ressort de son placard tous les deux ans à chaque TIGALY pour assurer la présentation du show qui a lieu depuis 2017 au Transbordeur (grande salle de spectacle lyonnaise) devant plus de 1500 spectateurs, la plupart participants au tournoi mais pas seulement… next en 2021, on verra si les organisateurs veulent toujours de la Diva ou si Orgyna et ses sœurs prendront le relais…

Ton pseudo vient, j’imagine de ma Queen préférée, Sasha Velour, est-ce bien ça ?

Orgyna Velour, c’est mon nouveau moi !

Effectivement, ce pseudo est en partie un hommage à Sasha Velours (RPDR Saison 9) mais aussi à Ongina (RPDR Saison 1)… avec une pointe de provoc’ en plus pour évoquer mon côté trash… Sasha et Ongina sont deux Queens que j’adore profondément.

D’abord parce qu’elles sont chauves comme moi et assument ce désert capillaire… tu ne peux pas savoir comme ça libère de ne plus porter de wig !!! Ensuite, et surtout devrais-je dire, pour leurs engagements respectifs en matière de lutte contre la sérophobie et les LGBTIQ+phobies et de visibilité des minorités, de toutes les minorités !

Ce sont de vrais exemples, j’espère moi aussi en tant que drag pouvoir apporter ma pierre à l’édifice.

Tu te qualifies comme une Trash Queen, tu peux nous en dire un peu plus sur ton personnage stp ?

Je suis une drag chauve, chérie, et dans mon nom il y a « Orgy » !!!!!! Tu veux un dessin en plus ???? 😊😊

Plus sérieusement, j’essaye de faire bouger les lignes… Pour ça, je commence par être choquante pour attirer l’attention : je suis vulgaire, grossière, je crie, je tire la langue, je parle de cul, je suis souvent peu vêtue et je colle des crêtes sur mon crâne…  I’m a Trash Queen, Baby…. and they like it !!!

Une fois que c’est fait, quand on m’a bien repéré, je m’approche des gens et on discute, on parle d’inclusion, de prévention, de tolérance…. et on boit du champagne aussi ! parce que le champagne, les strass et les paillettes,  c’est la vie !!

Est-ce que ce personnage te ressemble dans la vie ou c’est justement un bon exutoire d’être un autre sur scène ?

C’est clairement un exutoire ! Je ne peux pas dire que je suis, au naturel, quelqu’un de timide. Je suis un gars plutôt extraverti à la base mais pas autant qu’Orgyna !

J’ai une vie de couple et un boulot très très très conventionnel… même s’il m’oblige à porter une robe noire, si tu vois ce que je veux dire… j’aime mon job mais des fois il est un peu « boring », disons que le personnage d’Orgyna est un bon complément. Être un autre, laisser éclater ma folie, dealer des paillettes dans les yeux des gens, ça me fait me sentir vivant.

Tu es un membre de la Scandal’House, tu peux nous en dire quelques mots ?

La Scandal’house est une sororité créée en 2019 après le dernier tournoi TIGALY. On avait décidé pendant le spectacle de faire un tableau d’inspiration RPDR, on était 11 drags débutantes, on a créé nos tenues, on a appris à coudre, à danser et à se maquiller…. et on a trop kiffé ça.

Parmi les 11, on est 7 à avoir eu envie de continuer. On a donc fondé notre collectif, c’est comme ça qu’est née la Scandal’house. Au sein de la famille, chacune de mes drag-sisters a son style : Ora est la modeuse du groupe, Vicky c’est notre poupée, Bianca est provocante, Brittany est notre manga-fan kawaii, Nomi déborde de sensualité et Shadey est notre beauty make-up… on se complète bien, on est amis à la ville et sœurs sur scène.

Tu es de Lyon, est-ce que la scène Drag est bien représentée dans la ville ou la région ? 

Oui et dans toute sa diversité, du drag spectacle « traditionnel » au drag plus conceptuel, en passant par le drag clairement militant et engagé. La scène drag est très présente et protéiforme à Lyon.

Orgyna avec sa soeur Ora et Julio un ami

Est-ce qu’il y a beaucoup de clubs ou de lieux pour des scènes ouvertes ou des shows ? 

On a la chance, à Lyon, d’avoir de multiples lieux d’expression (le Sucre, la péniche loupika, Baston, le Bunker et tant d’autres…) et surtout des collectifs hyper actifs comme par exemple Plusbellelanuit, emmené par Chantal Lanuit, qui organise les soirées « Garçon Sauvage », le Consœurtium, dirigé par Reine Mayr, qui nous régale de soirées « Con.ne.s », ou encore Frida Salo qui a créé la soirée GLAM Against The Machine… et pleins d’autres Les Dragones, le groupe indépendant formé par Priscilla Cumshower, Chrystal Chrystalyne et Barbuetella, mais aussi The Kultt nos cousines Grenobloises… j’en oublie forcément… les copines vont me tuer…

Pour finir, as-tu des projets dont tu aimerais parler, ou un message à passer aux lecteurs ?

Mes sœurs et moi, on aimerait monter notre propre soirée. Notre collectif est encore jeune, mais on a beaucoup d’envie. On est en discussion avec un bar qui pourrait nous accueillir peut-être une fois par trimestre au début et plus si ça marche… on croise les doigts.

En attendant, on continue à s’incruster dans les soirées des copines et à faire le tour des bars LGBTIQ+ pour porter un message d’amour… en vrai pour se faire offrir des verres et toucher des culs, yessss Bitch !!!

Un message : « Aimez-vous comme vous êtes !! et surtout, surtout… suivez mon profil Instagram parce que ma salope de sœur Ora (@oradiscofagia) a bientôt autant de followers que moi et ça c’est NO WAY Chérie !!! ahahahah !!! »

*****

 

Ne vous avais-je pas dit que ça secouait ? Orgyna a du caractère mais finalement elle est très sympathique et accessible. Surtout n’hésitez pas à la suivre sur les réseaux ou à lui payer un verre si vous la croiser à Lyon. Encore merci à elle de nous avoir accordé du temps.

One thought on “La Queen Régionale : Orgyna Velour

  1. Coucou merci les filles…. ça fait du bien que le milieu Drag & cie … ce retrouve et ce mobilise pour faire vivre le milieu du spectacle … en ces moments difficiles et de montrer que partout … la nuit bouge et que l’on rencontre des gens extraordinaires… bisous @orgynavelour merci Patsy😘😘😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.