L’aspect financier lorsqu’on fait du Drag

L’aspect financier lorsqu’on fait du Drag

L’argent, quelque chose d’assez tabou dont il ne faut normalement pas parler. Mais Patsy n’aime pas les normes. Et je trouve que l’aspect financier lorsqu’on fait du Drag est important dans cet art.

Combien cela peut coûter, est-ce un frein lorsqu’on veut se lancer dans le Drag … ? Janice Fine, jeune Drag Queen a accepté de répondre à mes questions en toute sincérité.

*****

 

Peux-tu nous dire en moyenne à quelle fréquence, tu dépenses pour ton Drag ?

Si je devais être honnête, et vu que l’on se dit tout ma chère Patsy, je dirais un peu tous les jours… j’ai commencé il y a peu, et étant dépensier dans la ma vie civile, je dois avouer que ça ne s’est pas arrangé avec la venue de Janice.

Dans la plupart de sites internet j’ai des wish list et j’ai une façon assez particulière de fonctionner. Avant même de penser à une performance, j’ai un look très précis en tête : coiffure, perruque, accessoires, make-up, tenue… Et il faut vraiment que cela se matérialise le plus fidèlement possible. Je couds pas mal de choses pour que ma vision corresponde au mieux à mes rêves, mais j’achète toujours une toile de fond. Et je l’agrémente d’accessoires ou je change l’esthétique en fitant ou ajoutant des plumes et des strass pour que cela corresponde au mieux à ma vision.

Avec le temps, je pense et j’espère coudre mes propres tenues. Mais pour le moment, j’avoue que je suis une Drag qui aime les très belles choses et cela a un prix…

Cela peut représenter combien dans ton budget ?

Franchement… un bon tiers de mes dépenses mensuelles plus primes. Ce qui équivaut en moyenne entre 300 et 500 euros dépendant les mois (mon dieu quand je me lis je me dis que suis totalement dingue). Après je me dis que c’est le début et que ça se calmera par la suite… mais j’ai la chance d’avoir des amis qui me soutiennent et qui savent mettre le frein quand il faut… Là j’ai interdiction d’acheter une robe avant d’avoir porté au moins une fois toutes celles que j’ai… Du coup je pense faire un tiktok avec 30 tenues d’affilées (ptdrrrr ).

Comme on dit, quand on aime on ne compte pas… ^^

Janice-fine-L'aspect financier lorsqu'on fait du Drag-dragqueens.fr

Est-ce plutôt pour les costumes ? le maquillage ? Les accessoires ?

TOUT y passe ! LOL

Comme j’ai dit plus haut, j’ai une esthétique très précise de vers quoi je me dirige quand je construis un look. Et j’aime avoir de la marge et des looks de prêts au cas où il y a un événement surprise qui croiserait ma route.

Pour être honnête, j’ai commencé il y a, à peine 4 mois. Le confinement est venu m’enfermer, et j’avoue je me suis jeté corps et âme dans cette passion qui m’anime chaque jour… Je dois avoir 13 perruques, une 20 aine de paires de chaussures, une 50 aine de robes, du make up ( ah là là je préfère pas compter ), des caisses entières de plumes, strass, perles, tulles, parures strassées en tous genres… Je suis prêt pour une revue cabaret avec 10 changements de costume easy ! Si des entrepreneurs passent par là…

Et le plus impressionnant de tout… c’est que pour l’instant je n’ai eu qu’une seule sortie officielle… Donc imagine mon désir de montrer tout ça monde ! Alors sortez-moi et au boulot !!

Tu es débutante, est-ce que tu pensais en te lançant dans le Drag que c’était un art dans lequel il fallait autant dépenser ?

Oui, je le savais totalement, je savais exactement quelle était l’âme de Janice avant même qu’elle soit sur scène… Elle a pris le pire et le meilleur de moi : elle est unique, solaire, éblouissante, dépensière, et comme toute femme qui se respecte (hahah) elle ne va quand même pas porter deux fois la même tenue !!! ^^

Après il faut dire que je partais de zéro, je n’avais pas un rouge à lèvres chez moi … Et en sautant le pas je me suis promis d’être la meilleure version de moi-même. D’exiger une certaine discipline, de la rigueur et une passion à toute épreuve pour laquelle j’étais prêt à investir mon temps et mes revenus.

Pour mon baptême… entre les différentes options de look, le make up, les accessoires, les heures de travail à coudre, à coiffer, à créer les bijoux, les peignes… J’ai dû facilement dépenser 500 euros… pour une soirée qui n’a duré que 4 heures… Mais voir les visages éblouis de mes amis, des gens autour, de ma famille Drag … Ça a vraiment valu le coup. Pour la première fois depuis des années je me suis senti à ma place, et pour des instants de bonheur comme ça, je suis prêt à investir.

Et même si ce n’est pas parfait, je suis extrêmement fier de ce premier look.

janice-fine-article-L'aspect financier lorsqu'on fait du Drag

Cet aspect monétaire, ça aurait pu te freiner pour te lancer si tu n’avais pas les possibilités financières ?

Me freiner, je ne pense pas, je pense que j’aurais été plus concis… moins éparpillés. J’aurais fait un look à la fois en me serrant un peu la ceinture (en piquant des trucs à mes sœurs hahah) … mais rien ne m’aurait empêché de faire ce que j’aime.

Moins de looks peut être… mais contrairement à ce que l’on peut penser en regardant RuPaul ou les émissions de ce genre, en France, le Drag n’est pas aussi concurrentiel. En tout cas c’est mon humble avis. Il y a de la place pour tout le monde, on est accueillants, solidaires. Je sais que si une de mes amies venait me demander de l’aide c’est avec plaisir que je lui tendrai la main. (Sauf si elle a besoin d’un prêt hein… par de ça entre copines haha).

Est-ce que tu revends parfois certains articles que tu n’utilises plus pour pouvoir en racheter d’autres ?

Oui, totalement, je revends à mes sœurs si ça les intéresse. Où alors sur les réseaux Drag ou Le bon coin. Ou alors il m’arrive d’en faire profiter à mes followers via des concours comme celui qu’il y a sur mon insta actuellement 😉

Il y a aussi le troc Drag. Je ne pense pas avoir un réseau assez conséquent pour le faire encore. Mais avec le temps je pense que c’est quelque chose à faire. Une petite aprèm entre copines : macarons, champagne… et chacune troc ce dont elle n’a plus besoin avec d’autres. Ca permet d’être écolo et espiègle ^^.

As-tu aussi comme envie d’apprendre à faire quelque chose par toi-même pour moins acheter ?

Totalement ! Comme j’ai dit plus haut, je fais déjà pas mal des choses moi-même, mais le DIY a un coût au départ aussi… Une machine à coudre, les tissus, le matériel pour coiffer, les strass… Donc, certes à la longue, ça finira par payer. Mais pour le moment, c’est un investissement à haut risque haha Alors, public, on veut des TIPS !!! hahah

Pour finir, si tu avais les moyens, est-ce qu’il y a UNE chose que tu aimerais pouvoir t’offrir en particulier ?

Clairement une collection de Louboutin à ma taille ! … car le seul modèle que je pourrais me procurer ne fait que 8 CM (je l’aurais le jour où je signerai mon premier cachet promis hahah ) … Mais pour du 43-44 ce sont des commande spéciales et faites sur-mesure.

*****

 

Merci encore à Janice Fine pour son soutien au site et sa participation a cet article. Si vous avez aussi envie de témoigner sur ce sujet faites-le moi savoir.

Vous aimez le site ? N’hésitez pas à laisser un petit mot dans le livre d’or ou à faire un petit don en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.