Parlons élaboration de looks Drags

Parlons élaboration de looks Drags

Parlons élaboration de looks Drags. Car l’on parle beaucoup de maquillage, mais il y a aussi les tenues qui sont importantes.

L’un, inspire-t-il l’autre ? Comment vient l’inspiration ? Combien de temps passent-ils sur la création des costumes ? Voici quelques questions auxquelles ont bien voulu répondre Ora Discofagia, Spleen is Dead et Cheryl Queen.

*****

 

Est-ce que pour toi, les 2 sont aussi importants, ou prêtes-tu plus d’attention à l’un qu’à l’autre ?

Ora : Dans mon cas, j’estime que les deux sont aussi importants l’un que l’autre. Cela dans le but d’avoir un rendu final cohérent et qui constitue une image forte. Les deux doivent se compléter dans la vision que j’en ai. Après, je dois avouer que dans la pratique j’accorde beaucoup, beaucoup plus de temps à la préparation de mes tenues qu’à celle de mon make-up.

Spleen : Pour mon personnage, les 2 sont très importants. En premier lieu, je suis maquilleur professionnel. Forcément, le maquillage sera extrêmement important pour moi. Ensuite, concernant l’esthétique de Spleen, je suis toujours à la recherche de donner l’illusion d’être sur mon 31. Toujours bien habillé, élégant, dans un esprit très mode dans l’idéal. Cependant, lorsque je performe, et selon ma performance, ma tenue se voudra un peu moins élégante pour me permettre d’être plus libre dans mes mouvements.

Cheryl : D’après moi le makeup Drag et le look sont aussi importants l’un que l’autre. Je suis très perfectionniste, et j’essaie toujours de faire en sorte à ce que mon travail soit sans défaut. Je suis formé dans la vie de tous les jours à la couture, et quand j’ai commencé le Drag, mon maquillage n’était pas du tout ce qu’il est aujourd’hui. Donc je peux confirmer que, d’après moi, même si le look est beau, original et bien réalisé, quand le makeup ne suit pas, on voit tout de suite la différence.

ora discogafia dragqueens.fr Ora by @robinsecco

Est-ce le costume qui inspire ton maquillage ? L’inverse ? Où as-tu les 2 en tête dès le début ?

Ora : L’idée de la tenue est toujours la première à germer. Petit à petit, elle se précise. Et le make-up vient s’additionner, en général, une fois que la tenue est terminée ou sur le point de l’être. Maintenant que mon mug est plutôt fixe, il me suffit de trouver les bonnes combinaisons de couleurs pour sublimer ma tenue.

Spleen : Mon maquillage reste toujours le même. Ce sera toujours le même contouring, la présence de mes cernes signature et plus ou moins la même forme d’œil. Je ne réfléchis pas à mon maquillage en fonction de mes tenues ou de l’inverse. J’en accorde plutôt les couleurs. Mon personnage ayant une histoire bien précise créée de toute pièce, je tiens absolument à tout le temps avoir le même maquillage. Un teint coloré ou de légères variantes peuvent cependant avoir lieu, mais ce sera toujours la même chose globalement.

Cheryl : Généralement, c’est mon costume qui inspire mon maquillage. Je ne pense pas spécialement à l’avance à quel makeup je vais faire. Mais quand j’ai la tenue sous les yeux, les couleurs m’influencent forcément.

Créé-tu des costumes, ou tous, toi-même ? Si oui, est-ce toujours des créations originales où tu t’inspires de looks ?

Ora : Je prends de plus en plus de plaisir à créer moi-même des modèles originaux. Mais la majorité de mes looks est composée de pièces existantes que j’ai personnalisées. Je le fais également pour mes sœurs de la Scandal’house et je ne serais pas contre le faire pour d’autre dragqueen/king lyonnais.e.s. 😉

Pour ce qui est de mes inspirations, elles se situent principalement du côté de la musique pop (clip vidéo, tapis rouge, performance live, …) et de la mode (défilé, édito de magazine, …). Que ce soit une petite idée qui déclenchera la création d’une pièce originale ou un look complet, tout est matière à réflexion.

Je préfère ne pas trop m’inspirer des looks d’autre Drags comme idée de départ. J’estime que c’est important d’avoir sa propre image et de ne pas s’accaparer un travail créatif, qui doit être personnel.

Spleen : Depuis peu, je crée mes propres tenues. En effet, j’ai appris à coudre en autodidacte durant l’été, juste après avoir pu sortir à la fin du premier confinement. Je m’inspire énormément de designers, de personnages de jeux vidéo ou de l’esthétique dandy du XIXe siècle. Je mélange le tout et paf ça fait du Spleen is Dead ! L’inspiration vient très peu d’autres Drags. Je me dis généralement qu’ils ont eu leurs idées pour créer leur look, à moi de trouver les miennes pour continuer à créer une identité qui m’est propre. Et aussi à laquelle personne ne pourra dire “ah ouais, j’ai déjà vu ça quelque part”. Bien entendu, je ne suis qu’amateur, mais j’essaie de faire tout ce que je peux avec mon petit niveau !

Cheryl : Comme je l’ai dit au-dessus, j’ai suivi une formation de couture. J’ai étudié pendant 5 ans dans ce domaine. J’ai voulu effectuer un cursus complet qui a commencé par la réalisation de chapeaux, et qui s’est terminé par la confection de vêtements. Le tout en passant par les patrons et les dossiers techniques. Mes créations sont donc entièrement réalisées par moi. À l’exception de quelques pièces, comme des vestes ou des manteaux qui, eux, viennent de collections vintages de créateurs comme Moschino ou Chanel.

Cheryl Queen dragqueens.fr Cheryl Queen

Combien de temps peux-tu passer pour préparer un costume ? Que ce soit trouver l’idée, le préparer, essayage, ou tout simplement le commander… ?

Ora : Je suis complètement autodidacte dans le domaine de la couture. Donc je t’avoue que créer une tenue de À à Z peut me demander énormément de temps. Entre le moment où l’idée naît et où elle est assez aboutie pour que je puisse être convaincue que le rendu sera cohérent et me lancer dans la réalisation, il peut se passer plusieurs semaines. Et puis, pour ce qui est de la réalisation, certaines de mes tenues m’ont demandé pas loin d’une centaine d’heures de travail. Dès qu’il s’agit d’appliquer des strass ou d’autre petits éléments le temps devient infini ahahah. Heureusement, je peux compter sur mes amis pour m’aider dans ces moments-là. Mais je te rassure certaines tenues sont réalisées en une journée.

Spleen : Je travaille généralement très vite. J’ai un carnet rempli de tenues griffonnées qui attendent patiemment que j’aie envie de créer quelque chose et de piocher ce dont j’ai envie. Pour la couture, en soit, je peux mettre une demi-aprèm jusqu’à plusieurs jours selon l’intensité de ce que je veux. Comme je l’ai dit plus haut, j’ai appris à coudre cet été, c’est donc tout récent. Mais j’apprends vite. Et une fois que j’ai réussis à faire du sur-mesure (plus ou moins correct) sur moi en me piquant les doigts avec mes aiguilles une bonne cinquantaine de fois, ça s’enchaîne plutôt rapidement.

Cheryl : Le temps de travail sur un look peut varier selon la difficulté de réalisation ainsi que ma motivation. En général, j’essaie de me donner un thème pour cibler quelques inspirations, certaines couleurs ou encore des idées de matières. Je peux généralement passer entre 3 jours et une semaine sur un look avant qu’il soit totalement terminé, et prêt à sortir. J’ai bien évidemment des patrons de base à ma taille (serre taille + pad) qu’il me suffit simplement de modifier pour l’adapter à la forme du vêtement que je veux créer.

As-tu un style de look préféré que tu aimes porter ? (Plutôt robes, tenues extravagantes, surprenantes …)

Ora : Je dois avouer que j’ai un gros penchant pour les combinaisons moulantes. Portées avec une robe en superposition ou seules si elles sont assez puissantes. Mais j’aime aussi jouer avec des gros volumes, au grand détriment de mes placards ahah. L’idée est d’être inattendue et de surprendre. Comme j’aime être surprise en découvrant les looks d’autrui.

Spleen : Définitivement les costumes. N’importe quoi tant que la veste et le pantalon sont assortis et que c’est cintré. Je porte majoritairement du noir. Mais maintenant que je peux créer mes propres tenues, j’essaie d’avoir une palette un peu plus vaste (même si le noir restera mon amour de toujours). Je porte également TOUT LE TEMPS des gants en simili noir. Les gants sont parfaits pour entretenir le côté mystérieux et “vilain de film” que j’aime. Je suis également accro aux chapeaux (Fédora et Hauts de forme de préférences).

Cheryl : Je ne pense pas pouvoir déterminer un style de vêtement en particulier. J’ai essayé un peu de tout, robes, bustiers, combinaisons, tailleurs… Je m’oriente généralement quand même vers quelque chose d’assez vintage et classe. Bien évidemment, je préfère porter des robes qu’un bustier porte jarretelle pour éviter d’avoir un tuck toute la soirée. Mais qui a dit que la mode rimait avec confort ?

spleen is dead dragqueens.fr

Que ce soit pour concevoir, ou tout simplement trouver son look, as-tu une petite astuce à partager avec les lecteurs ?

Ora : L’astuce que je pourrais donner pour trouver son look serait de ne rien s’interdire en termes de style. D’essayer, et petit à petit d’en définir les contours. Et qu’il ne faut pas avoir peur de regarder dans le passé pour trouver l’inspiration 😉

Spleen : Ne recopiez pas ce que vous voyez. Apportez des modifications à une veste que vous avez vue et envie de recréer. Par exemple comme des épaulettes plus larges ou avec des chaînes ajoutées pour un côté bling-bling ! Inspirez-vous de tout et de rien. Regardez la mode, les jeux vidéo, les films, la science-fiction ou encore la nature ! Tout ce qui nous entoure est susceptible de nous inspirer ! Et c’est valable pour tout. Que ce soit dans les tenues comme pour le maquillage ou encore une coiffure ! Innovez, et n’ayez pas peur de faire des choses différentes. C’est justement ça qui vous différencie des autres ! 😀

Cheryl : La petite astuce que je pourrais donner à nos lecteurs pour trouver leur look serait d’abord d’en essayer plusieurs. Et de se documenter un maximum sur l’époque ou le style du vêtement retenu. N’ayez pas peur de commencer à créer vos looks, la persévérance et la patience sont la clé de la réussite !

*****

 

Merci à ces 3 Drags d’avoir partagés leur expérience. En espérant que ces témoignages vous plaisent et puissent, pourquoi pas, vous inspirer.

Vous aimez le site ? N’hésitez pas à laisser un petit mot dans le livre d’or ou à faire un petit don en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.