Témoignages sur le Coming-Out Drag

Témoignages sur le Coming-Out Drag

En posant la question “Est-ce qu’il y a un Coming-out Drag”, je ne pensais pas recevoir autant de retour. Parmi les discutions, Moonlight Del Saphir, Lulu Divine et Sisi Sinatra (du Canada) ont acceptés de nous parler de cela.

L’annonce aux proches et à la famille, l’acceptation ou non et un petit mot pour ceux qui n’osent pas en parler, voici leurs histoires ci-dessous.

*****

 

Comment tes proches ont-ils appris que tu faisais du drag ?

Moonlight : Ils ont d’abord appris que j’aimais le make-up en général. J’ai commencé le Drag et le maquillage en même temps mais je ne me voyais pas tout leur annoncer d’un coup. Puis à ce moment-là, le Drag était vraiment quelque chose de très personnel qui est née de ma phase dépressive. De ce fait, parler du Drag à mes parents voulait aussi dire leur parler de mes problèmes et je ne voulais. Je n’étais pas encore prêt.

Néanmoins une aprèm j’étais en face time dans ma chambre avec une amie Drag et la, catastrophe, j’entends mon père m’appeler. Il était en bas et voulais que je vienne choisir ce que je voulais au tacos du coin haha. Du coup pris de panique je ne réponds pas, mais il monte et rentre dans la chambre. J’étais maquillé en Drag (enfin Drag c’est un grand mot c’était plutôt un aplat de couleur mal estompée haha). Mais il n’a rien dit et a fait comme si de rien ensuite. Et après j’ai dû descendre aller voir ma mère et pareil elle a fait comme si de rien.

Sisi : En fait, la plupart de mes amis m’ont encouragé à essayer. Ils ont appris soit parce que je leur ai dit ou montré mes débuts, soit parce que je les ai invités à mes spectacles. D’autres encore par Instagram. J’étais très ouvert à ce sujet avec mes amis, donc ce n’était pas un problème. J’étais également très confiant qu’ils l’accepteraient.

Lulu : Avec ma famille proche, donc mes parents et mes frères, nous ne nous parlons plus depuis mon coming-out gay et mon exclusion des témoins de Jéhovah (oui, oui, petit c’était moi qui venait frapper à ta porte le samedi matin pour parler de la bible). Au début je ne voulais pas leur en parler. Puis, vu qu’ils me suivent toujours sur certains réseaux sociaux (coucou insta), ils ont vu mes quelques premières photos que j’ai posté en Drag avant que j’ouvre mon compte Drag. Du coup, j’ai préféré leur annoncer par SMS vu que je n’ai pas le droit à cause de leur religion de leur parler.

Pour mes amis, et quelques membres de ma famille non-témoin de Jéhovah, soit je leur ai dit en mode « hey je fais du Drag !!!! » ou alors sur les réseaux sociaux.

Moonlight del Saphir coming-out-drag dragqueens.frMoonlight Del Saphir

De quelle manière cela a été pris/accepté

Moonlight : Alors du coté de ma mère c’est totalement accepté. On a eu beaucoup de conversations sur le Drag, l’identité de genre, mon esthétique. Et j’ai réussi à lui faire regarder Rupaul avec moi. De plus dernièrement elle m’a même donné quelques-uns de ses vêtements pour mon Drag !

Du coté de mon père c’est un peu plus compliqué. Il accepte car je suis son fils, ce que je trouve beau, mais il n’est pas forcément hyper à l’aise avec l’idée de me voir en talon et perruque. Mais plus le temps avance, plus il accepte. Il regarde mes make-up sur Insta et se permet même de critiquer maintenant haha. Mais il ne sera pas encore prêt à me voir en full Drag en face de lui.

Après, je suis toujours une bedroom queen haha et le confinement n’aide en rien. Donc pour l’instant je n’ai jamais réellement performer sur une scène donc jamais devant mes parents non plus

Sisi : Ma transition vers l’art du Drag s’est faite en douceur avec mes amis. Ils m’ont tous beaucoup soutenu, je crois que c’est surtout grâce à leur ouverture d’esprit. Mais aussi grâce à la RuPaul’s Drag Race qui a montré que l’art du Drag est non seulement extrêmement difficile, mais aussi une véritable passion, une profession légitime, et aussi très fabuleuse. J’ai eu beaucoup de chance d’avoir le soutien total de tous mes amis, et de chaque nouvel ami que je rencontre.

Lulu : Pour ma famille proche, je cite « une déception » que je ne pourrais pas faire pire et je déshonore mon nom de famille à me « travestir ». Juste petit rappel, les témoins de Jéhovah acceptent la personne homosexuelle mais pas sa pratique. Donc en gros tu ne peux pas te mettre en couple avec la personne que tu veux et tu ne peux pas choper (la mort quoi).

Les autres bah en fait soit cela n’a pas surpris, soit étaient trop content. Donc j’ai eu de la chance d’être bien soutenu de ce côté-là de la force. Malheureusement pour ma famille proche jamais cela pourrait s’arranger à cause de leur religion. Mais après pas grave ma famille que j’ai choisie est là-derrière moi donc je ne suis pas malheureuse.

lulu-divine coming-out-drag dragqueens.frLulu Divine

As-tu un petit mot pour ceux qui n’oseraient pas en parler autour d’eux ?

Moonlight : Alors le Drag je trouve que c’est avant tout personnel. Donc si vous ne vous sentez pas capable d’en parler, gardez-le pour vous. Après si vous avez peur, vous pouvez y aller par étape, genre montrer des Drags a votre entourage pour prendre la température. Et garder confiance en vous. Ne doutez jamais, et avec l’amour vos proches devraient accepter. Et si ce n’est pas le cas ce n’est pas pour autant que vous devez arrêter, vivez pour vous et pas pour les autres !

Sisi : Je crois sincèrement que cela prend du temps et que c’est un choix très personnel. Je pense que le moment est venu quand tu te sens confiant dans la poursuite du Drag. Il faut te sentir assez fier et fort pour ne pas laisser cela affecter ton art et la façon dont on te voit. Il faut être prêt à accepter les réactions des gens. Le Drag est amusant, la Drag est belle, et la négativité ne devrait pas affecter cet art étonnant. Mais, encore une fois, c’est une décision très personnelle et difficile qui prend le temps qu’il faut.

Lulu : Cela se comprends que tu ne veuilles pas en parler. Peut-être que tu as peur de devenir une bête de foire ou autre bizarrerie. Après, tu pourras peut-être trouver du soutient dans des personnes auxquelles tu ne penserais pas. Et ça permets de faire un bon tri parmi les faux culs qui sont autour de toi.

Sisi-sinatra coming-out-drag dragqueens.frSisi Sinatra 

*****

Merci encore à Moonlight Del Saphir, Lulu Divine et Sisi Sinatra de nous avoir partagé cette intimité et leurs témoignages sur le Coming-Out Drag. Si jamais vous aussi vous voulez faire votre témoignage sur le Coming-Out Drag contactez-moi.

Vous aimez le site ? N’hésitez pas à laisser un petit mot dans le livre d’or ou a faire un petit don en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.