Darcelle XV l’invitée d’honneur

Darcelle XV, ce nom ne vous parle peut-être pas à toutes et tous, et pourtant !. Voilà désormais 54 ans que Darcelle exerce en tant que Drag Queen et elle a le record officiel de la plus ancienne. Qui plus est, elle est encore en activité et sur la scène de son établissement plusieurs fois par semaine.

Est-il vraiment utile de dire que c’est un honneur pour moi qu’elle ai pris le temps de répondre à mes questions. J’espère que cela vous plaira et vous donnera envie d’en savoir plus sur elle.

*****

 

Comment avez-vous découvert le monde de Drag ?

C’est lorsque je suis allé voir un spectacle de Drag au Finocchio’s à San Francisco. Ce qui m’a tout de suite plut là-dedans, c’est vraiment le côté divertissement.

Y a-t-il eu un événement ou une personne qui vous a aidé ou poussé à en faire vous-même ?

Tout d’abord une chorégraphe, et plus tard ma partenaire Roxy LaRoy de Vegas.

Vous souvenez-vous de votre première fois en Drag ?

Ma première fois à Drag, c’était lors d’une soirée costumée à l’hôtel Hoyt en 1967. Roxy m’a maquillée, ce qui m’a pris deux heures et 1⁄2. J’ai emprunté un costume de danse espagnole à volants. Je suis entré dans une salle de bal et je me suis arrêté pour me regarder dans le miroir et j’ai dit : « Walter, qu’est-ce que tu as fait ?

darcelle xv interview dragqueens.Fr

En parlant de Darcelle XV, comment la décririez-vous ? Votre pseudonyme a-t-il une histoire ?

Je dirais deux mots : Glamour et comédie. Je me suis nommé ainsi d’après Denise Darcele, une star de cinéma des années 50 avec laquelle Roxy a travaillé à Vegas.

Votre manière de faire du Drag a-t-elle évolué ?

Oui bien sûr. J’ai appris mon métier sur une petite table de banquet qui servait de scène. Avec les projecteurs de diapositives pour spots, si vous les incliniez sur le côté, l’ampoule s’éteignait et vous étiez dans le noir.

Vous faites toujours du Drag aujourd’hui, le plaisir est toujours intact ?

Oui, je fais toujours des spectacles aujourd’hui en effet. Mais avec le Covid, nous sommes fermés pour le moment, mais nous reviendrons. La joie et le plaisir sont toujours intacts et les mêmes depuis 54 ans.

darcelle xv interview dragqueens.Fr

Vous avez la plus longue carrière pour une DragQueen. Question difficile, mais, pouvez-vous nous raconter quelques grands moments de votre carrière ?

J’aime toujours raconter l’histoire où j’étais sur le podium et le fait de ne pas avoir de réaction de la part des gens assis autour. Je me suis arrêté, j’ai tapé du pied et j’ai demandé s’ils étaient sourds ? Ils ont tous acquiescé et j’ai failli ramper sous la scène. J’ai ralenti mon monologue pour qu’ils puissent lire sur mes lèvres. C’était le plus embarrassant de mes souvenirs.

Le suivant a été le plus mémorable. J’étais sur scène et il y avait une table de 5 pas loin. J’aimais toujours dire « quels beaux seins vous avez ». La dame que j’ai montrée du doigt avait un grand sourire, mais ses amies avaient l’air d’avoir reçu un coup de pied. J’ai découvert après le spectacle que c’était la première soirée de sortie pour la dame après une double mastectomie. On ne sait jamais qui, ni comment on touche une personne dans le public.

Vous êtes le détenteur du record du monde de la plus ancienne DragQueen. C’est une fierté ou est-ce juste un titre ?

Non, bien sûr que non. Je suis très fier d’avoir ce titre.

Vous possédez votre propre club avec nombreux spectacles. Comment voyez-vous les générations successives de Drags ?

Les artistes talentueux sont justement cela. S’ils sont divertissants, je les apprécie.

darcelle xv interview dragqueens.Fr

Regardez-vous la RuPaul’s Drag Race qui a mis un coup de projecteur mondiale sur cet art ? Aimeriez-vous y être invité un jour en tant que juge ?

Ils ont utilisé mes images sur les murs et ont parlé de moi lors de la 10e saison. Je travaille toujours quand les tournages sont en cours. Mais non, je n’irais pas en tant que juge, car je travaille 4 jours par semaine et je ne peux pas être absent si longtemps.

Des Queens vous demandent-elles parfois des conseils ?

Oui, tout le temps. Je leur conseille de trouver le personnage que vous voulez être et d’y travailler.

Y a-t-il des Drags qui pourraient être vos dignes héritières ?

Sans citer de nom, je dirais Oui sans hésiter. Il y a beaucoup de talents dans notre métier.

Je vous laisse le dernier mot.

Soyez heureux dans votre travail, qu’il soit d’être Drag Queen ou postier. . .

*****

 

Un immense merci encore à Darcelle XV d’avoir accepté aussi facilement mon invitation. Puisse autant de plaisir, de longévité et de bons conseils nous inspirer. Et longue vie à elle.

Vous aimez le site ? Alors n’hésitez pas à laisser un petit mot dans le livre d’or ou à faire un petit don en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.