La Baby Queen : Norma Bell

Aujourd’hui, la jeune Baby Drag Norma Bell est de Paris. Mais elle nous apporte tout de même toute la fraîcheur et le soleil de La Réunion d’où elle est originaire.

Norma a un parcours atypique et plus d’une corde à son arc, je vous laisse prendre connaissance avec elle.

*****

 

Pour commencer, peux-tu nous dire depuis quand tu fais du Drag ?

Bonjour, et bien à vrai dire, je suis assez jeune dans le milieu Drag. J’ai débuté en décembre 2019. Norma n’a donc même pas encore 1 an !

Comment as-tu découvert cet univers pour ta part ?

Je dois vous avouer que c’est un univers que j’ai découvert récemment. Je suis originaire de la Réunion, et là-bas, la communauté LGBTQ+ n’est pas très présente ou, en tout cas, très active. Alors je ne vous parle même pas du milieu Drag. J’ai donc découvert le Drag à travers la RuPaul’s Drag Race et les réseaux sociaux notamment, mais c’est surtout en arrivant sur Paris que ma réelle expérience de cet univers a commencé.

Avant cela, tu as été mannequin homme, comment est venu le « déclic » de faire du Drag et surtout d’oser franchir le pas ?

Il est vrai que la scène m’a toujours attiré, mais je n’avais pas suffisamment confiance en moi pour seulement imaginer que je finirai par vouloir créer mes propres shows. Mais étant également passionné par la mode je me suis dit que le mannequinât pourrait être un premier pas sur la scène. J’ai donc commencé par des petits shootings, des petits défilés et puis j’ai participé à Mister Réunion Island 2018 où je suis arrivé 1er Dauphin. Ce fut un ensemble d’opportunités et d’expériences qui m’ont vraiment fait prendre confiance en moi !

À côté de ça, une opportunité professionnelle m’a permis de découvrir le monde du make-up. Le maquillage est devenu un hobby, puis une réelle passion. Et puis un jour, j’ai décidé de tester un maquillage Drag parce que je commençais à être fasciné par les Drag Queens. Et à la fin je me suis dit, moi aussi je veux être une Dragqueen ! Mais je pense que je n’aurais jamais eu cette réflexion si je n’avais pas fait de mannequinat. Cela a finalement été une sorte de transition avant d’arriver jusqu’ici.

norma bell interview dragqueens.fr

Quel souvenir gardes-tu de ta première fois que ce soit chez toi ou en public ?

Je me souviendrai toujours de ma première soirée en Drag. Je suis allé assister à la Drag me up, une compétition de Drag sur Paris présentée par la talentueuse Cookie Kunty. Il faut savoir que Cookie est la première Dragqueen que j’ai suivie, c’est en partie grâce à son parcours que j’ai décidé de me lancer. Et ce soir-là, j’ai reçu un compliment de cette dernière, me disant que j’étais « superbe »! Le genre de compliment qui te motive à aller plus loin.

Ah oui ! Ce soir-là je suis aussi rentré chez moi à pieds, plus de 40 min de marche en talons… Je m’en souviendrai toujours, je vous le dis !

Peux-tu nous présenter en quelques mots Normal Bell ?

Norma Bell est une Dragqueen plutôt élégante et éclectique. Elle s’inspire de tout pour créer un univers où le mot d’ordre est le métissage. Et bien que ses looks ont souvent des inspirations vintage, Norma est une véritable showgirl d’aujourd’hui !

Peux-tu nous parler aussi de la création de ton nom ?

Tout d’abord, je voulais garder mes initiales afin de garder mon identité, donc NB. Ensuite, j’ai choisi Norma, faisant référence à la norme. En effet le Drag est selon moi un moyen de s’exprimer, une façon de transcender toutes ces normes sociales qui nous brident encore aujourd’hui. Enfin, j’ai choisi Bell car comme la cloche, j’aimerais que mon art finisse par résonner.

norma bell interview dragqueens.fr

Tu es toute jeune dans ce monde, quel regard portes-tu sur cet univers du drag ? 

Honnêtement comme beaucoup de personnes, j’avais des préjugés sur les Dragqueens. Mon regard était totalement biaisé. Mais j’ai appris et continue d’en apprendre chaque jour sur cet univers. Aujourd’hui, mon point de vue a totalement changé. Je suis tellement admiratif pour tout le courage, l’investissement, la créativité (et l’argent…) que cela implique, et aujourd’hui, je suis fier de pouvoir en faire partie.

Tu comptes faire cela pour le plaisir occasionnellement où tu aimerais essayer d’en faire carrière ?

Je le fais déjà par plaisir et le Drag restera toujours un plaisir, puisqu’il réunit toutes mes passions en une. Avec le temps, je me rends compte que mon travail plaît de plus en plus et que des opportunités s’offrent à moi. Alors je continuerai de travailler et on verra bien où cela me mène. Et si c’est une carrière toute entière qui s’offre à moi, et bien je dis oui avec grand plaisir !

Pour terminer j’aimerais aussi profiter pour te parler de la belle reprise de Back To Black que tu as faites. Le chant est une passion aussi ?

Tout d’abord merci pour ce compliment ! C’est vrai que je suis passionné par l’art en général et sous toutes ses formes. Et pour moi le chant est un art tellement magnifique. Donc, pour répondre à la question, oui le chant est aussi une de mes passions. Une passion que j’aimerais d’ailleurs développer !

*****

 

Merci à Norma grâce à qui nous avons à la fois une Baby Queen et le premier Dauphin d’une grande élection. Nous la suivrons avec plaisir dans son évolution. Vous pouvez la suivre sur Instagram. Et écoutez ici sa reprise de Back To Black.

Vous aimez le site ? N’hésitez pas à laisser un petit mot dans le livre d’or ou à faire un petit don en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.