L’invité spéciale : Icee Drag On

L’invité spéciale : Icee Drag On

Icee Drag On est mon invité pour discuter du Calendrier Queer 2021. Imaginez, plus d’une centaine de bénévoles du paysage queer (artistes drags, illustrateurs, photographe, graphistes…) unis autour d’un but commun et caritatif. Grâce à tous, ce calendrier existe et vous pouvez le commander dès à présent ici.

Afin de revenir sur l’idée et sur le travail engendré, Icee a bien voulu répondre à mes questions ci-dessous.

*****

 

Peux-tu revenir pour nous sur la création de ce calendrier dont tu es l’une des personnes à l’origine du projet ?

Oui, je ne suis pas le seul à avoir eu cette idée. Jeanne Alamercery et Hugo Bardin avaient déjà fait un calendrier l’année dernière. Ils commençaient l’organisation de celui de cette année. Moi, je ne les connaissais pas et cet été avec le confinement etc je me suis demandé ce que je pouvais faire. J’avais envie de monter un projet intéressant et caritatif pour aider. À ce moment-là j’ai entendu parler d’eux, je les ai appelés pour faire un projet plus gros et assembler nos forces. Ça s’est mis en route de cette manière. A la base je voulais faire cela avec ma famille Drag et des gens que je côtoyais et on a finalement fait un projet beaucoup plus gros avec tous ces artistes.

C’était un peu inespéré au début d’en avoir autant ?

Mais c’était totalement inespéré. Et encore, on en avait plus à la base et j’avais proposé de faire un 13e mois. Sur chacune des 12 photo,s il y a environ 9 ou 10 artistes maximum. Et comme il y avait beaucoup de demandes, je m’étais dit qu’on pouvait faire une 13e photo avec toutes les autres personnes. Ça permettait à tout le monde de participer tout de même. Mais ça a été compliqué  de convaincre tout le monde et à faire.

Comment s’est fait le « choix » des artistes ? J’imagine qu’il n’y a pas eu de casting ou autre.

Non il n’y pas eu de casting. À la base on voulait réunir toutes les Haus de France ou de Paris, mais la majorité des personnes dans le milieu Drag ne sont pas dans des Haus. Donc on a grossi les choses mais il n’y a pas eu de casting. On a pensé en premier à des personnes qu’on connaissait puis on a étendu.

Icee Drag On interview dragqueens.fr calendrier visuel

Ce qui est bien aussi c’est qu’il n’y a pas que des artistes de Paris.

Il y en a de beaucoup de villes, de tête comme ça je pense à Bordeaux et Lyon. Et il y a Gina Gates qui est du Québec. On a bien accroché artistiquement et amicalement lorsqu’elle est venue sur Paris et je la voulais dans le projet.

De l’idée à la réalisation j’imagine la masse de travail que ça a dû être.

Oui dès mi-juillet ça a été intense. Il a fallu contacter tous les artistes qui ont répondu présent en majorité, il y a eu très peu de refus. On avait commencé à en contacter avant de s’allier avec Jeanne et Hugo et heureusement. En débutant en juillet on était déjà en retard. C’était un travail énorme à produire au niveau de l’organisation, de trouver le lieu, et les personnes autour dont bien sûr le photographe Jean Ranobrac. Il a accepté de tout faire bénévolement, c’était super. Donc beaucoup de travail mais ça s’est bien passé et au final dans la bonne humeur.

De quelle manière s’est fait le choix des groupes et des mois ? Cela a été simple avec toutes les sensibilités artistiques à gérer ?

Ça été un peu plus compliqué, car c’était surtout selon les plannings de chacun. On avait 6 jours de shooting, donc 2 mois par jour, c’était très intense. Parfois, il y avait beaucoup de monde en même temps mais c’était convivial. Après une fois qu’on avait les thèmes, qui sont assez généraux, on a regardé en fonction des artistes qu’on avait parmi les participants. On les a dispatchés selon les thèmes. Souvent, en les créant on pensait déjà à quelques personnes. Par exemple, pour Cabaret, on savait déjà qu’il y aurait forcément Dolly Page, Sublyme, etc.

Icee Drag On interview dragqueens.fr calendrier visuel

L’objectif de ce calendrier est de reverser tous les bénéfices à des associations c’est bien cela ?

Tous les bénéfices vont aux associations. Nous ce projet nous a tout de même coûté de l’argent que ce soit pour les locations, les impressions etc. Même si le maximum de choses a été fait bénévolement. Donc on va rembourser tout cela, on ne peut pas être à perte. Et ensuite tous les bénéfices engendrés sont reversés à ces 5 associations.

Comment les avez-vous choisis ?

On a regardé tout d’abord ce qui existait et les causes qu’on voulait défendre. Ensuite, on a choisi ces 5-là (Liste à voir ci-dessous). On essaie d’aider le plus de personnes possibles et on voulait aider des associations qui n’étaient pas forcément hyper grosses ou connues car elles sont moins aidées.

*****

 

Merci encore à Icee. J’espère que ceux qui ne connaissaient pas encore l’existence de ce projet vont se précipiter sur la page Ulule pour commander ce Calendrier. L’objectif est fixé à 500 calendriers. Le but est bien sûr de le dépasser.

Les 5 associations représentées sont Acceptess-TGAGL45HELEMKap Caraïbe et ARDHIS. Vous trouverez plus de détails sur la page du projet et vous y trouverez également le nom de tous les artistes et personnes impliquées dans ce beau projet.

Icee Drag On interview dragqueens.fr calendrier visuel

Vous aimez le site ? N’hésitez pas à laisser un petit mot dans le livre d’or ou à faire un petit don en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.