Aquila Leek, la Drag Queen Chipie

Aquila Leek, la Drag Queen Chipie

Aquila Leek, Drag Queen Montpelliéraine est celle que je veux mettre en avant aujourd’hui.

Nous avons discuté ensemble de ses débuts, de son caractère, du collectif La Culotte et de sa house. Je vous laisse la découvrir au travers de ses réponses ci-dessous.

*****

 

Peux-tu nous dire, de quelle manière tu as découvert l’art du Drag ?

La première fois que j’ai pu voir des Drags, c’étaient des Drag Queens dans des clips vidéo (This boy is a bottom par exemple, une parodie que vous connaissez peut-être). À ce moment-là, je n’avais pas vraiment réfléchi à ce que je voyais. Et j’ai réellement découvert le Drag grâce à ma meilleure amie Lagoon Azur, qui m’a un petit peu forcé la main pour que je regarde Rupaul’s Drag Race. Ça m’a tout de suite fasciné, et j’ai regretté de ne pas avoir connu plus tôt.

Qu’est-ce qui t’a plu là-dedans ?

Ce qui m’a plu, c’est ce côté à la fois décalé et ancré à la réalité. Où la plupart des codes auxquels nous sommes soumis.es dans la vie n’existent que pour être détruits. De découvrir une nouvelle forme d’art qui remet en question tout ce que je connaissais. Ça m’a tout de suite captivé parce que, sans le savoir, c’est un peu ce que je recherchais depuis mon arrivée sur Montpellier. J’avais fait du théâtre pendant plusieurs années là où j’ai fait mes années collège/lycée, et tout quitter pour une grande ville n’avait servi qu’à me renfermer. Du coup, le Drag c’était pour moi une manière de sortir de ma coquille tout en restant incognito. Et en ajoutant une dimension militante, ainsi qu’un nouveau sens à ma vie.

aquila-leek-interview-dragqueens.fr.JPG

Une personne ou un événement t’ont aidé à franchir le cap de faire du Drag ?

Comme je l’ai dit plus haut, je n’aurais jamais découvert ce qu’est le Drag sans Lagoon Azur, elle a donc eu un énorme rôle à jouer dans la création de mon personnage. Mais malgré l’intérêt que je portais à cet univers, et les petites fantaisies que je créais dans ma tête, je n’avais jamais pensé à concrétiser mes fabulations et donner vie à Aquila ! C’est peu après que j’ai croisé le chemin de Shanna Banana, à Toulouse, qui m’a pris par la main et donné ma première transformation. On peut dire que c’était le gentil coup de pied aux fesses qui manquait pour me lancer. On s’est ensuite lancées dans le Drag nous-même, avec Lagoon, pour la Pride de Montpellier en 2018. Et même si on était très moches, on avait démarré la machine.

Comment présenterais-tu Aquila en quelques mots ?

Aquila est une petite starlette d’Internet, aimée de tous.tes. Enfin, c’est ce qu’elle croit… Beaucoup la voient comme une petite chipie capricieuse, mais elle s’en fiche. Elle sait qu’au fond, le pire adjectif qu’on puisse lui donner c’est “attachiante”. Elle a beau être insupportable, elle met du baume au cœur !

Est-elle très éloignée de toi dans la vie civile ?

Alors, je dirais oui et non. J’accorde beaucoup d’importance au terme “extension de soi” dans le Drag. Au départ, je pensais vraiment vouloir créer un personnage de A à Z, mais le performer sans arrêt s’est révélé impossible pour moi. À la place, j’ai décidé de laisser sortir tout ce qui était enfoui au fond de moi, et de le laisser prendre vie lorsque je suis maquillé. Au final, c’est une partie refoulée de moi que j’incarne. Dans la vie civile, beaucoup de cette extravagance voit rarement le jour, mais Aquila peut m’aider à surmonter certaines épreuves et je n’hésite pas à faire appel à elle pour me dépatouiller.

aquila-leek-interview-dragqueens.fr.JPG

Est-ce que ton pseudonyme a une histoire ou une signification ?

Oui bien sûr. Aquila Leek (prononcé Akouila et non pas Akila, vous n’appelleriez pas Aquaria “Akaria” hein) ça vient de plusieurs choses. À la base, je ne voulais pas de “nom de famille”. J’ai donc cherché un prénom avec mon initiale de la vie civile, la lettre A puisque je m’appelle Axel. À partir de là, j’ai creusé un peu vers quoi mon identité aspirée, et mon rapport à la beauté des étoiles s’est révélé une évidence pour moi. J’ai donc cherché un nom dans les constellations qui commencent par la lettre A. Parmi elles, j’ai trouvé Aquila, la constellation de l’aigle. En plus de trouver le nom très joli, je me suis rappelé une amie au lycée qui décrivait mon nez comme aquilin, c’était acté.

Maintenant d’où vient mon nom de famille ? Eh bien en rejoignant la House of Banana, Shanna m’a dit qu’il me faudrait un “patronyme” associé à quelque chose qui se consomme. Pareil que pour le prénom, j’ai cherché une initiale comme moi en civil, mon nom commence par L. Après un rapide tour de tout ce que j’aime manger, je suis resté sur Leek, qui en anglais signifie poireau, déjà parce que ça sonne bien en anglais je trouve, j’adore les poireaux, il y a plein de jeux de mots existants, et surtout je suis longue et fine à la racine blanche. Voilà !

Tu as des looks assez différents, comment te viennent les inspirations et envies ?

Cela peut paraître très cliché, mais je m’inspire énormément des popstars. J’aime beaucoup creuser cette idée de la femme qui a été privée de sa jeunesse et de son âme d’enfant très jeune dans sa vie. Et qui, étant adulte, s’autorise à le revendiquer. C’est pour ça que j’ai parfois l’air d’une adolescente qui s’est enfermée dans sa chambre en claquant la porte. Mais qu’à d’autres moments, j’ai l’air d’une femme qui a découvert le plein potentiel de sa féminité et qui reprend le contrôle de sa vie.

Mis à part cela, je m’inspire des femmes que je côtoie dans la vie civile. Comme ma petite sœur (le côté caprichieuse), ma meilleure amie (le coté indépendant) ou même ma mère (le côté Karen qui s’éclate au baptême du petit-neveu). À ce jour j’aimerais sortir de la binarité, car j’ai un Drag assez linéaire à ce sujet et j’en suis conscient, c’est ma zone de confort, mais je souhaite découvrir et faire découvrir d’autres facettes d’Aquila.

Aquila est la présidente du Collectif La Culotte. Est-ce que tu peux nous en dire deux mots ?

La CULOTTE est le Collectif Uni de Lutte Organisée de Tous Talents Extraordinaires. On existe depuis plus d’un an maintenant. Notre activité a été quelque peu ralentie à cause de la situation sanitaire. Le but premier étant de permettre à la culture Queer de se développer à Montpellier. Cette initiative est venue du fait que notre culture est assez invisibilisée sur Montpellier. Nous souhaitons montrer qu’en tant qu’acteurs de cette magnifique culture, nous avons des talents variés. Et que nous pouvons être indépendants des organisateur.rices qui parfois exploitent nos talents pour leurs propres bénéfices.

Aujourd’hui, nous essayons surtout de montrer que, malgré cette situation compliquée, notre scène est présente et prête à vous divertir par le biais de différentes plateformes. On a ouvert une chaîne Twitch pour des lives vidéoludiques, et une chaîne YouTube pour poster quelques projets un peu plus élaborés. On aimerait aussi vous aider pour développer des projets qui vous sont propres s’il vous manque des moyens logistiques, techniques ou même financiers !

aquila-leek-interview-dragqueens.fr.JPG

Et en quoi est-ce différent d’une house ?

Plusieurs choses différencient la CULOTTE d’une House. Tout d’abord, elle n’est pas destinée qu’aux Drags. Si par exemple tu es un.e danseur.euse de la communauté Queer, tu as ta place parmi nous. Ensuite, nous ne pouvions pas en faire une House car Medusa Dickinson, qui est la trésorière, et moi-même, faisons déjà partie d’une House. Enfin, nos activités sont purement à but associatif. Même si au final, on se retrouve à travailler entre artistes et donner l’illusion d’une entraide familiale, chacun.e d’entre nous développe de son côté ses propres projets. La CULOTTE est seulement une plateforme pour les afficher.

Tu fais partie justement de la House of Banana. Qui regroupe-t-elle et comment la collaboration se passe, etc ?

La House of Banana est dirigée par Shana Banana et comporte Sugar Danny, Brandy Snap, et Etta Courgette. Tous.tes sont basé.es à Toulouse, je suis la seule à Montpellier. On va dire qu’en étant la fille aînée, j’ai décidé de m’émanciper et de partir loin du domicile familial ! On n’a pas fait beaucoup de projets ensemble. Un à l’époque où il n’y avait que Shanna, Danny et moi, pour les débuts sur scène d’Aquila, et une vidéo YouTube récemment sortie sur la chaîne de La CULOTTE où on chasse les œufs de Pâques en famille.

Mis à part ça, on se voit surtout en famille et on passe du bon temps ensemble. Pour être franc, je n’en demande pas plus. L’idée de faire partie d’une House pour moi c’était d’avoir la possibilité de choisir une famille. Pour le coup, iels remplissent très bien leurs rôles. Et je ne me sens jamais aussi bien chez moi que lorsque je suis avec elleux.

As-tu des projets que tu aimerais évoquer pour cette année ?

J’ouvre ma chaîne Twitch perso ! Jouer aux jeux vidéo avec du public ça me plaît beaucoup plus que ce à quoi je m’attendais. Du coup je développe ça de mon côté afin de ne pas m’accaparer l’image de La CULOTTE sur cette plateforme. Mis à part ça, avec La CULOTTE on est prêt.es  à vous surprendre. On ne se dit pas culotté.es pour rien, et on vous prépare du jamais ou rarement vu en termes de Drag. Car on n’aime pas faire dans le littéral. La suite d’Aquila’s Drag Race, de nouveaux photoshoot, des séries exclusives… Et si possible des soirées qu’on organise nous-mêmes !

Pour finir, je te laisse le dernier mot si tu veux en profiter.

Merci beaucoup à toi Patsy de m’avoir questionnée, c’était un grand plaisir de répondre à ces questions. Et j’espère avoir fait découvrir mon univers à quelques personnes. Si j’ai bien un conseil à vous donner, c’est d’élargir ses horizons. Car en dehors de Drag Race, en dehors de Paris, on fait du très bel art, et on ne demande qu’à vous émerveiller. Donc pensez à nous ! Gros bisous !

*****

 

Merci encore à notre Drag Queen Aquila Leek pour son temps et ses réponses développés. N’hésitez pas à la suivre pour découvrir la suite de ses aventures en cliquant ici.

Vous aimez le site ? N’hésitez pas à laisser un petit mot dans le livre d’or ou a faire un petit don en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.