La Baby Queen : Kitty Space

Kitty Space est la Baby Queen du jour. Cette jeune artiste prometteuse que j’ai eue le plaisir de voir performer revient pour nous sur son parcours et son personnage. Faites-vite connaissances.

*****

 

Pour commencer, peux-tu nous dire de quelle manière tu as découvert l’art du DragQueen ?

Depuis tout petit je suis passionné par le théâtre, le déguisement et le fait de me transformer en un personnage différent. J’ai longtemps regardé les dessins animés de princesses rêvant de pouvoir m’habiller comme elles. Mes parents m’ont inscrit à des cours de théâtre et curieusement mon prof me donnait souvent des rôles de filles car il trouvait que je jouais bien et que j’étais drôle. À l’entrée au collège/lycée, je n’étais toujours pas au courant du milieu Drag. Même si je connaissais vaguement le cabaret chez Michou qui présentais des transformistes et cela me fascinais. Ce n’est qu’à mon entrée en école de mode à mon arrivée Paris où j’ai commencé fréquenter le milieu gay. Ce qui m’a fait connaître les Drag Queens quand j’en ai parlé avec des amis.

J’ai ensuite déménagé à Londres pour le travail et cela a vraiment été un coup de cœur. On croise beaucoup de Drag Queens, les gens sont plus ouverts et donc les Drag y sont plus nombreuses. J’ai donc vraiment commencé à m’y intéresser et à regarder Rupaul’s Drag race sans pour autant devenir une Drag Queen. C’est donc de fil en aiguille (étant styliste c’est amusant) que j’ai découvert le milieu et cet art.

Qu’est-ce qui t’a plu dans cet art ?

Beaucoup de choses m’ont plu dans cet art puisqu’il réunit beaucoup de mes passions. Premièrement, je suis fasciné par l’art du maquillage, bien que je sois débutant dans ce domaine. Je trouve ça formidable à quel point on peut sublimer, transformer une personne, un visage avec du maquillage. Depuis que je m’entraîne, je me suis découvert cette passion de transformer ma tête avec des produits cosmétiques.

Aussi, comme je l’ai dit, j’ai toujours été passionné de théâtre, musique, showbiz et comédie. L’art du Drag Queen réuni tous ces critères et c’est pour cela que ça m’a attiré. C’est un aussi un moyen d’expression, de faire passer des messages et de militer pour des revendications mais aussi faire rêver et rire les gens.

De plus, étant styliste et passionné de mode, le Drag Queen me permet de créer des costumes, des créations pour moi et les autres Drag Queen. Quand je dessine et réalise des tenues, je fonctionne exactement comme je procède dans ma vie professionnelle. Je mêle donc passion et travail, ce qui est primordial pour moi.

Kitty Space interview dragqueens.fr

Une fois découvert as-tu hésité longtemps avant de te lancer ? Est-ce qu’un événement ou une personne t’as aidé à franchir le pas ?

Au début je ne me mettais pas en Drag Queen, Kitty Space n’existait pas. Je m’habillais juste en femme (surtout Lady Gaga) pour les fêtes d’Halloween avec mes amis. Je ne me sentais peut-être pas très en sécurité pour sortir comme ça et j’étais le seul de mes amis à me déguiser ainsi pour Halloween. Puis, lors de ma 5e année d’études de mode, j’ai rencontré un ami qui lui aussi aimais bien le Drag et qui se maquillait. On a donc décidé de se mettre en Drag Queen pour le prochain Halloween.

Il m’a aidé à me maquiller et m’a donné des conseils en termes de maquillage. Je n’étais donc plus le seul à vouloir être Drag Queen et cela m’a beaucoup aidé à sauter le pas. Aujourd’hui on est Drag Sister et on fait beaucoup de choses ensemble. On a même réalisé mon premier live show ensemble et on a des projets… Mais chuut secret !

Te souviens-tu de cette première fois en Drag ? As-tu un souvenir à raconter ?

Bien sûr que je me souviens ! C’était, comme je l’ai dit précédemment, quelques jours avant halloween 2019 (oui Halloween révèle beaucoup de Drag Queen haha). On s’est retrouvé chez mon pote pour s’entraîner sur nos make-up et tenues avant halloween. Et on s’est dit que ça serait cool de pouvoir sortir comme ça pour voir. Comme c’était un jeudi, il y avait la Jeudi Barré au Yono, on a donc décidé d’aller voir comme il y avait d’autres Drag Queen. On est arrivé à la fin mais les Drags étaient encore là. Les patrons du bar ne m’ont bien sûr pas reconnu mais les Drag Queens ont été gentilles, surtout une.

Il y avait Cookie Kunty vu que c’est elle qui organise la jeudi barré et elle à vraiment été bienveillante et super sympa. On lui a dit que c’était notre première fois en Drag et elle était trop contente. « J’adore assister à ça » a-t-elle dit. Elle nous a faits des compliments et nous à même invité à la soirée qui suivait au Silencio et nous à convié à sa table. C’était vraiment un bon souvenir et Kitty Space et Polly Montana (mon pote) étaient lancées. Passé Halloween, on est ressorti que quelques fois en Drag Queen en soirée mais rien de fou. C’est vraiment lors du premier confinement de mars 2020 que j’ai décidé de vraiment m’investir dans le Drag Queen et à faire « grandir » Kitty Space.

Pour parler de Kitty, comment pourrais-tu la présenter en quelques mots aux lecteurs ?

Kitty Space est une Drag Queen française d’origine asiatique qui est drôle, extravagante et qui adore faire rire. C’est une personne très ouverte, gentille, toujours là pour aider les autres, qui aime faire le show et créer des tenues. Elle milite aussi contre toutes les inégalités et les droits des personnes opprimés. Ses tenues sont inspirées bien sur de la mode, de la haute couture et du fameux Met Gala. Mais aussi des mangas et des choses fun de toutes les époques. Étant une Baby Drag Queen, elle est encore en recherche de son personnage, mais est sur la bonne voie.

Kitty Space interview dragqueens.fr

Comment est venu ton pseudonyme ? Est-ce qu’il a une histoire pour toi ?

Le nom Kitty Space vient de plusieurs choses. Kitty vient du fait que mes amis m’appellent souvent « mon chat » de manière affective. Et ce sont mes amis qui m’ont encouragé et m’encouragent toujours dans ma vie et mon Drag. Cela vient également du chat Hello Kitty, le chat japonais drôle, girly et mignon. Étant asiatique, je suis très inspiré du Japon et de l’Asie en général puisque c’est une partie de moi. Et puis c’est un petit clin d’œil à la chanson de Rupaul Kitty gurl 😉

Space vient de mon côté extravagant, on a souvent dit que j’étais « space », bizarre. Et puis j’aime tout ce qui est bizarre, extravagant. De plus space c’est l’espace, c’est quelque chose qui fait rêver avec les étoiles et les planètes. Kitty Space est à la fois mignonne et bizarre (même si je suis encore simple dans mes makeup, je suis en train de développer le côté bizarre) Come with me in the Kitty Spaceship, I will bring you to outer space !

Tu es encore jeune dans ce milieu, que représentes pour toi de faire du Drag ?

Pour moi faire du Drag c’est comme je l’ai dit, pouvoir réunir toutes mes passions. Faire passer un message et militer. Mais c’est aussi et surtout une manière d’avoir plus confiance en moi. Le garçon que je suis a souvent été rejeté, critiqué ou victime de racisme. Kitty Space m’aide à être plus fort et plus confiant, à plus m’accepter comme je suis. C’est une manière de me sentir libre. Cela nous permet de nous évader un peut de ce monde de brutes.

Tu as performé au Marché Drag & Queer il y a quelques mois. Quel souvenir en as-tu ?

Cela a été encore plus une révélation. J’ai beaucoup répété avec mes amis, j’y ai vraiment trouvé du plaisir. Et je me suis rendu compte que j’aimais ça, et qu’il fallait se donner à fond. J’ai eu beaucoup de retours positifs, et un peu négatifs, mais tout est bon à prendre si on veut se perfectionner. J’ai appris de mes erreurs. De plus, j’ai fait beaucoup de rencontres incroyables. Des Drag Queens super, des perruquiers, des amis et cela à pu me donner un peu plus de visibilité dans ce monde. J’espère qu’il y aura une deuxième édition, car j’en garde vraiment un très bon souvenir.

Kitty Space interview dragqueens.fr

Tu l’as un peu évoqué, Kitty a vocation à évoluer c’est ça ?

Oui, Kitty va évoluer, se perfectionner en maquillage et en performances. Elle a plein de projets. J’espère faire bientôt un autre live du Kitty Parody Live Show. C’est un plaisir d’être Drag Queen mais c’est plus que pour le plaisir. J’espère percer dans ce milieu. On ne peut pas en vivre pour l’instant, mais c’est plus qu’un hobbies, c’est une passion et une partie de moi. Kitty n’est pas prête à s’effacer.

Tu es aussi styliste/costumer designer, veux-tu en profiter pour nous en parler un peu ?

Oui bien sûr ! Je suis dans la vie styliste, modéliste et brodeur. Je me sers donc de ces compétences pour me créer des costumes uniques et cools. J’ai travaillé en France et à l’étranger et j’ai vraiment appris des nouvelles techniques ce qui m’a permis de me perfectionner dans ce domaine. Quand on est Drag Queen ça aide beaucoup de pouvoir coudre ses propres vêtements. C’est ça qui est bien car je peux vraiment réaliser tous mes looks et la vision que j’ai peut devenir réalité comme je l’ai imaginé. De plus je me lance aussi dans la création de tenues, costumes pour toutes les Drag Queen. Donc les filles si vous voulez réaliser des looks n’hésitez pas à m’envoyer un message, Kitty est là.

Je te laisse le mot de la fin si tu as un petit message pour les lecteurs.

Je voudrais juste dire à toutes les Drag Queens, les Baby Drags et ceux qui veulent se lancer de ne pas avoir peur. Il y a de la place pour tout le monde, nous sommes une famille. We are all Queens, we all have Crowns. Il faut aller au-delà du cliché que les gens ont des Drag Queens, que nous sommes des bitchs et des mauvaises. Il faut montrer au haters que nous sommes unis. Après tout on est là pour faire rêver les gens. Et merci à toi Patsy de nous donner la parole car c’est important ! 😊

Beaucoup de love ! Kitty.

*****

 

Merci encore à Kitty Space. Je lui souhaite une longue carrière et une réussite dans ses projets. Si vous voulez la suivre ou la contacter pour des looks, ça se passe ici.

Vous aimez le site ? N’hésitez pas à laisser un petit mot dans le livre d’or ou à faire un petit don en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.