La Queen Régionale : Ruby Starlight

Ruby Starlight est la Drag régionale du jour. Celle-ci nous emmène à Strasbourg afin de parler de la scène locale, mais aussi bien sûr de son parcours et de son travail.

*****

 

Pour commencer, peux-tu nous dire comment as-tu découvert cet univers du Drag ?

Oui bien sûr. De façon tout à fait accidentelle pour être honnête. Je regardais une performance live de mon artiste préférée de l’époque Lady Gaga sur « Do what you want with my body ». Elle interprétait son titre live avec comme invité spécial RuPaul. J’étais très intrigué de voir cette magnifique créature faisant sûrement plus de 2 m de haut. Et à partir de ce moment-là j’ai fait quelques recherches sur Rupaul et je suis tombé complètement par hasard dans le monde du Drag. Par le biais de la saison 5 de Rupaul’s Drag Race.

Qu’est-ce qui t’a plu dans cet art ?

Ce qui m’a tout de suite plu dans cet art, c’était la combinaison de toute toutes les disciplines qui me passionnent (maquillage, mode, coiffure, performance.)

D’aimer à oser franchir le pas, il y a beaucoup, est-ce quelqu’un ou un événement t’as aidé ?

Mmhhh, non pas particulièrement… Je dirais même pas du tout. J’ai très clairement commencé tout seul. Néanmoins après quelques mois j’ai été rejoint par ma futur Drag Daughter/Drag Sister Jasper Starlight (thejasperstarlight sur Instagram). C’est une artiste extrêmement talentueuse qui m’a énormément encouragé, soutenu, appris, donner envie de progresser. Elle m’a permis d’explorer des parties de moi-même que je n’aurais jamais imaginé (en tant qu’artiste Drag mais aussi et surtout en tant qu’humain.

ruby starlight interview dragqueens.fr

Tu te souviens de ta première fois en Drag ? As-tu un souvenir particulier ?

Ma toute première fois je ne m’en souviens absolument pas (Même si c’était dans les 18 derniers mois). Et la première fois en public… Malheureusement oui je m’en souviens et ce n’était pas joli joli mdr.

Pour parler de Ruby, comment la qualifierais-tu en quelques mots ?

Intelligente, jolie, ambitieuse, travailleuse, girly, Bad bitch.

Est-ce que ton pseudonyme a une histoire dans sa création ? Il veut dire quelque chose pour toi ?

Oui mdr. Petite histoire gênante mais que j’aime bien. Comme je l’ai dit précédemment, quand j’ai commencé à m’intéresser au Drag j’étais très fan de Lady Gaga. Mais c’est peu original d’associer son nom de scène à son artiste préféré de l’époque. J’ai donc décidé de faire ce que tout bon super fan voleur ferez, et j’ai choisi de prendre le nom de sa meilleure amie (Lady Starlight). Et pour mon prénom, Ruby j’ai combiné Ru (rupaul) et Bi(sexuel) mais j’ai décidé de transformer le I en Y (plus joli en signature mdr).

ruby starlight interview dragqueens.fr

Si je m’abuse, tu es plutôt une Queen sur les réseaux sociaux. C’est une envie ou aussi un peu une timidité à te produire sur scène ?

Quand j’ai commencé je participais à une compétition sur Strasbourg. Mais comme pour nous tous le confinement à complètement arrêté la vie de club, et à ce moment-là j’ai commencé à vraiment me concentrer sur ma présence sur les réseaux.
Je dirais donc que ce n’est pas vraiment une question de timidité mais plus une question de possibilités. Mais pour être très honnête je n’ai jamais particulièrement apprécié les boîtes de nuit et préfère largement être une Queen sur les réseaux.

Tes looks sont très beaux et j’adore ton maquillage, combien de temps en moyenne prends-tu pour te préparer ?

Merci énormément. Tout dépend de la tenue mais je dirais en moyenne 3-4 heures.

Pourquoi as-tu décidé de créer ta propre Haus?

Trauma personnel mdr. Je ne me suis jamais particulièrement senti à ma place ou que ce soit, avec mes amis, avec ma famille… Le but pour moi de créer ma Haus était de créer un lieu entouré de gens qui non seulement m’aime pour moi, mais aussi partage mes passions. Et aussi l’envie de réussir collectivement.

Beaucoup de gens (Drag queens bien sûr) m’ont dit que je suis trop jeune (20 ans) et inexpérimenté pour créer ma propre Haus… Commentaires que très sincèrement je trouve débile… Je ne comprends pas en quoi l’âge est un facteur. Si je sais ce que je fais et que je peux apporter ne serait-ce qu’un peu d’aide à qui que ce soit, je ne vois pas en quoi le fait que j’ai 20 ans m’empêche d’être Mother de ma Haus.

ruby starlight interview dragqueens.fr

Tu vis à Strasbourg, est-ce que la scène Drag est bien représentée dans ta ville ?

Bonnnnnnnnne question (MDR). Déjà y’a moi donc je dirais que oui mdr. Mais plus sérieusement je pense que oui nous avons beaucoup d’artistes Drags très différents les uns des autres et tous aussi talentueux/talentueuse.

Y a-t-il beaucoup de club ou de scène où les Queens peuvent se produire ? (en temps normal, en ce moment c’est compliqué)

Beaucoup ? Non mais je pense qu’il y a assez d’événements différents pour que tout le monde puisse y trouver son compte

Pour terminer, est-ce que tu as un petit mot pour les lecteurs ?

Déjà, j’aimerais te remercier toi personnellement, pour l’intérêt que tu as pu m’apporter et l’opportunité de faire cette interview ensemble. Merci. Ensuite, je souhaiterais dire que quel que soit votre âge, couleur de peau, sexualité, identité, genre, niveau économique ou sociale… Le drag est un art ouvert à tous. Soyez créatifs, uniques, vous-même mais surtout n’oubliez pas de vous amuser. Bisous de moi Ruby Starlight 🌟

*****

 

Merci encore à Ruby Starlight de nous avoir accordé un peu de son temps. N’hésitez pas à la suivre sur son Instagram ici si vous désirez voir ses looks toujours plus sympathiques.

Vous aimez le site ? N’hésitez pas à laisser un petit mot dans le livre d’or ou à faire un petit don en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.