Felicity Frockaccino, Drag Queen Néo-Zelandaise

Felicity Frockaccino, Drag Queen Néo-Zelandaise

Direction aujourd’hui la Nouvelle-Zélande avec mon invitée, la Drag Queen Felicity Frockaccino. Celle-ci est bien connue là-bas pour ses prestations et ses nombreux bingos qu’elle anime régulièrement.

Elle a accepté gentiment de répondre à mes questions pour en savoir un peu plus sur elle, ses débuts, son travail et ses soirées.

*****

 

Tout d’abord, peux-tu nous dire de quelle manière tu as découvert le monde du Drag ?

J’ai commencé le Drag en 2005. J’ai été initiée au Drag par des productions théâtrales. Et j’ai vu de la pantomime avant de voir le Drag en elle-même. Je trouvais cela intriguant, et je voulais essayer par moi-même, mais je ne savais pas vraiment comment m’y prendre. Alors, j’ai appris dans les livres avant de me maquiller. En fait, c’est ce que l’on pourrait considérer comme une “Bio Queen”, mon amie qui était une travailleuse du sexe gothique, qui m’a fait découvrir le travestissement.

Cela, avant que je ne me rende à la foire gay et lesbienne de Wellington pendant la journée. Cette nuit-là, je suis allé dans la seule boîte de nuit gay de l’époque, et j’ai rencontré d’autres personnes comme moi. La semaine suivante, j’ai été engagé pour me produire pour la première fois. Et je n’ai jamais regardé en arrière !

Qu’est-ce qui t’a plu dans cet art ?

J’aime la possibilité de changer de forme, et de s’exprimer comme on le souhaite. On peut prendre des risques qu’on ne prendrait pas normalement sans être en Drag. On rencontre des gens de tous horizons. C’est un art merveilleux.

Felicity Frockaccino interview dragqueens.frFelicity by @adenmeser

As-tu une anecdote sur ta première sortie en Drag ?

Je me souviens que je portais cette horrible perruque blonde et des rayures… J’ai une photo quelque part…

En parlant de Felicity, comment la décrirais-tu en quelques mots ?

Amusante, fabuleuse, grosse, drôle…… Jure comme un marin & aime tout le monde.

Ton surnom a-t-il une histoire pour toi ?

Frock – Frockaccino a été raccourci en Frock parce que personne ne savait comment épeler “Frockaccino”. Et c’est plus facile de le garder court. Les jeunes d’aujourd’hui aiment les choses courtes…. À part les bites.

Et à côté de ça, tu es également animatrice de bingo. Tu peux nous en parler ?

J’organise des bingos de temps en temps depuis 15 ans. Mais ce n’est que depuis 8 ans que j’organise des bingos hebdomadaires. Ces événements sont créés pour rendre plus de lieux accessibles à la communauté LGBTQIA+. Je pense que c’est d’une importance vitale. J’organise actuellement des bingos dans tout Sydney, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Felicity Frockaccino interview dragqueens.fr

Comment as-tu lancé ces événements ?

Constatant le manque de lieux de rencontre pour les LGBTQIA+, j’ai commencé à approcher des lieux de rencontre “hétéros” pour organiser des soirées. J’ai également commencé ces événements comme un moyen de créer un travail constant pour moi, car je voulais créer une carrière de Drag (avant l’arrivée de Drag Race). L’idée a décollé et c’est mon gagne-pain permanent…

Faire du Drag en Nouvelle-Zélande, cela est perçu comment ?

Je suis de retour en Nouvelle-Zélande depuis le lancement de COVID en mars 2020. Le Drag est très varié ici. L’art et la culture sont incroyables. Il y a tellement d’êtres créatifs ici…

Cet art est-il présent dans la culture ?

Oui, il est présent dans tous les médias grand public et à la télévision ici en Nouvelle-Zélande. Nous avons des Vogue Houses, des jeunes Drags et une Herstory avec des personnes comme Chrissy Waitoko, Carmen Rupe, Dana De Milo : toutes les collections sont hébergées au Te Papa Museum.

Nous avons un programme télévisé appelé “House of Drag” qui a eu 2 saisons. La première saison a été gagnée par HugoGrrrl – un homme trans/drag King, et la saison 2 a été gagnée par Spankie Jackzon, ma sœur de la “House of LaWhore”. Les deux saisons ont été animées par Kita Mean et Anita Wig’lit, deux concurrentes de RuPaul Downunder. J’ai été la première performeuse Drag d’Anita, c’était son 21e anniversaire, et elle était complètement en look Drag Priscilla ! Kita, Anita et moi sommes toujours de bonnes amies aujourd’hui.

Felicity Frockaccino interview dragqueens.fr

Tu as d’autres projets à côté que tu aimerais évoquer ?

J’ai une soirée trivia appelée “The Big Fact Hunt” qui se déroule autour de Wellington et Sydney… Allez voir !

Pour finir, je te laisse le dernier mot si tu veux en profiter.

Merci de me recevoir…. Rappelez-vous, restez fiers, restez forts et soyez GAY !

LOVE, the Frock xx

*****

 

Merci encore à Felicity Frockaccino. Pour suivre cette Drag Queen haute en couleur, et connaître ses projets, cliquez ici.

Vous aimez le site ? N’hésitez pas à laisser un petit mot dans le livre d’or ou à faire un petit don en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.