Victoire, la Drag Queen Bad Bitch

Victoire, la Drag Queen Bad Bitch

Victoire, Drag Queen du Sud de la France est mon invitée ce jour.

C’est l’occasion de revenir avec elle sur ses débuts, son caractère ou encore évoquer sa House. Je vous laisse la découvrir ci-dessous.

*****

 

Pour débuter, peux-tu nous dire de quelle manière tu as découvert l’art du Drag ?

Je dirais que j’ai toujours connu le Drag sans véritablement le connaître, depuis mon plus jeune âge. Et je me suis toujours transformé en femme à tous les carnavals, à chaque événement, au spectacle que l’on fait dans le salon pour les parents, ou plus tard sur scène au collège transformé en Lady Gaga. J’ai toujours laissé transparaître ce côté féminin de moi. Mais c’est en découvrant (comme sûrement beaucoup d’entre nous) la Rupaul’s Drag Race au début de l’émission, que j’ai vraiment découvert l’art du Drag. Depuis, c’est devenu ma passion.

Qu’est-ce qui t’a plu là-dedans ?

J’aime le fait de pouvoir incarner un alter-ego à la Hannah Montana. Ce deuxième visage permet à mes yeux d’extérioriser le côté féminin, et bizarrement d’être plus masculin out of Drag.  Pour moi, faire du Drag, c’est comme faire un doigt d’honneur aux oppresseurs que chaque enfant lgbtquia+ doit malheureusement avoir à faire face très tôt. La partie créative m’a aussi beaucoup attiré : créer les tenues, le maquillage, les accessoires, les cheveux, les visuels, les sons… C’est quelque chose qui me passionne. Il faut véritablement être multitâche.

Quelqu’un ou un événement t’ont aidé pour franchir le cap d’en faire toi-même ?

Au départ, je faisais du Drag chez moi sans sortir, ni rien afficher sur les réseaux. Mais c’est quand on m’a contacté pour participer à une scène ouverte pour la première fois que j’ai commencé à m’y mettre « professionnellement ». Depuis, j’y consacre la plupart de mon argent et de mon temps.

Victoire-interview-dragqueens.fr.jpg
(c) jordy.gr.photographer

Tu te souviens de ta première fois en Drag Queen ? As-tu une anecdote à nous raconter ?

Ma première fois en Drag avec un vrai public c’était à une scène ouverte au bar le Coxx à Montpellier, animée par mon ami Julien de Bomerani. Pendant toute ma performance, j’ai très peu respiré tellement j’étais stressée. Une fois ma performance terminée, j’étais en train de saluer pendant les applaudissements du public quand une envie irrépressible de vomir m’a submergé. J’ai difficilement fait bonne figure le temps des applaudissements et de la transition avec l’autre artiste, puis j’ai foncé au bar boire un énorme verre d’eau. C’est un souvenir que je vais garder toute ma vie je pense.

Pour parler de Victoire, comment la présenterais-tu en quelques mots ?

Victoire est une Bad Bitch Fashionnista. Mais attention, Bad Bitch ne veut pas dire vulgaire. Tout est une question d’attitude. Performer méticuleuse, amoureuse des confettis, je préfère les créations visuelles aux performances live, mais attention, vous pouvez me retrouver sur scène a certains événements triés sur le volet lol.

Je suis aussi mère fondatrice de la House of Victory qui va bientôt débarquer sur Instagram avec un tout nouveau compte dédié.

Est-elle très différente de toi dans la vie civile ?

Absolument pas non. Je considère plutôt Victoire comme une extension de ma personnalité. Mon entourage proche vous dira que le personnage de Victoire est très différent de Fabrice par sa gestuelle et sa façon de parler, mais je ne m’en rends pas compte du tout. C’est durant le temps de maquillage que mon cerveau passe sur le mode « bad bitch fashionnista ».

Est-ce que ton pseudonyme a une signification ou une histoire ?

Mon Nom Victoire à une signification oui. Pouvoir s’exprimer de façon aussi libre et être apprécié, cela représente une véritable Victoire sur la vie et mes oppresseurs. Je voulais m’en rappeler à chaque étape de ma vie, d’où le prénom Victoire.

Victoire-interview-dragqueens.fr.jpg

Combien de temps as-tu mis avant de trouver ton maquillage ? Évolue-t-il encore ?

C’est difficile à dire car mon maquillage est en constante évolution. J’aime me réinventer et proposer des esthétiques toujours différentes, en conservant tout de même le mug Victoire.

Niveau look, c’est très varié sur ton Insta. As-tu des sources d’inspiration ?

Comme dit précédemment, j’aime proposer des esthétiques différentes et créer du contenu original. Je m’inspire de ma vie quotidienne. Évoluant dans l’art, je suis confronté à beaucoup d’esthétiques différentes, beaucoup d’inspirations différentes. Mais la plupart des idées me viennent en rêve. Je me réveille le matin en ayant rêvé d’une tenue ou d’un univers que je mets sur papier pour pouvoir le réaliser par la suite. Sinon, je craque complètement sur une pièce en particulier, que je vais garder pendant quelques mois pour pouvoir trouver les meilleurs accessoires pour l’accompagner.

Tu évoquais ta house, peux-tu en dire deux mots ?

Oui, j’ouvre bientôt la House of Victory sur instagram. L’idée est de créer une famille d’artistes de qualité pour pouvoir créer du contenu tous ensemble, et à terme pourquoi pas créer un show entier.

Je te laisse le mot de la fin si tu veux en profiter.

Pour finir, je souhaiterais faire passer un message d’amour. Les Drags sont là pour vous divertir, n’ayez pas peur d’aller à leur rencontre. Un immense merci aux personnes qui sont derrière moi et me soutiennent au quotidien. Amicalement vôtre, xoxo Victoire.

*****

 

Merci encore à Victoire pour ses réponses. N’hésitez pas à la suivre sur son Instagram pour découvrir son travail.

Vous aimez le site ? N’hésitez pas à laisser un petit mot dans le livre d’or ou a faire un petit don en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.