Nefertiti Goddess, la Drag Déesse

Nefertiti Goddess, la Drag Déesse

Nefertiti Goddess nous vient d’Espagne. Cette passionnée de l’Egypte nous parle de son parcours, de la scène locale dans son pays, et de l’arrivée de la RuPaul’s Drag Race à la télévision.

Bonne découverte.

*****

 

Pour commencer, peux-tu nous dire comment tu as découvert l’univers du Drag ?

Eh bien, j’ai appris à connaître ce grand monde du Drag grâce à mes petites sorties de fête avec mes amis à Torremolinos. En voyant des collègues qui y travaillaient déjà. Et j’ai tout de suite su que c’était ce que je voulais faire.

Qu’est-ce qui t’as plu dans l’art ?

Ce que j’aime le plus dans cet art, c’est qu’il me permet d’être moi-même à tous les égards. Tant sur le plan spirituel, que dans la création de tout, du maquillage aux costumes.

As-tu hésité à te lancer ? Et y a-t-il eu une personne ou un événement qui t’as aidé à franchir le pas ?

À aucun moment je n’ai hésité à le faire, ça c’est sûr. Et oui, bien sûr, il y a eu un événement pour franchir le pas, ça a été lors de la Gay Pride.

nefertiti goddess dragqueens.fr

Pour parler de Nefertiti Goddess, ton pseudonyme a-t-il une signification ou une histoire ?

Eh bien, mon nom vient tout simplement de la femme d’Akhenaton, le pharaon égyptien qui l’a proclamée comme la seule déesse. Personnellement, j’adore la mythologie égyptienne.

J’aime ton travail parce que tu as un monde visuel qui t’est propre. D’où te viennent les inspirations ?

Mes inspirations viennent de beaucoup d’endroits. Certaines viennent de choses quotidiennes que je vois dans la rue, et je me dis « regarde, je vais faire un costume avec ça hahahaha ». Je regarde aussi beaucoup la mode, j’adore ça. C’est une de mes passions, la mode et la couture. Je crée mes propres looks, c’est la partie que j’aime le plus dans ce monde.

Tu es Dragqueen en Espagne, comment cela est perçu dans ton pays ?

Eh bien, les choses ont beaucoup changé et doivent encore changer. Mais la vérité est qu’aujourd’hui, je n’ai plus de problème.

nefertiti goddess dragqueens.fr

Y a-t-il beaucoup d’endroits où les Queens peuvent se produire ? (en dehors de la période de pandémie)

Bien sûr. Grâce au fait que Torremolinos est le berceau de la scène gay, il existe de nombreux endroits où vous pouvez vous produire. Je travaille dans deux d’entre eux : l’un est EDEN COPAS et l’autre EL CARDEO. Il y en a beaucoup d’autres qui sont plus sporadiques et mon domicile qui est à Fuengirola au SOHOKOPAS FUENGIROLA.

Cet art est-il représenté dans les médias, que ce soit à la télévision, dans une chanson ou de toute autre manière ?

Non. Malheureusement, ici, en Espagne, il n’y a pas encore beaucoup d’affiches publicitaires dans ce domaine. Mais la télévision est quelque chose que nous devons faire et investir.

nefertiti goddess dragqueens.fr

Le Drag Race de RuPaul arrive bientôt en Espagne. Tu es impatient ou pas ?

Oui plutôt. Grâce à Drag Race Spain, nous pourrons montrer que nous sommes bons à bien plus que de nous produire dans des boîtes de nuit. Je l’attends avec beaucoup d’espoir et si je pouvais y participer, c’est bien sûr que j’aimerais beaucoup.

Pour terminer, as-tu un projet dont tu souhaiterais parler ? Où faire passer quelques mots aux lecteurs ?

Pour l’instant, je n’ai pas de grand projet en cours. Donc je travaille juste sur de nouveaux looks car quand toute cette histoire de pandémie sera terminée, je pourrai les montrer à tous mes fans et à mes adeptes.

*****

 

Merci encore à Nefertiti Goddess. Si vous voulez découvrir son travail et son univers, allez vite sur son Instagram.

Vous aimez le site ? N’hésitez pas à laisser un petit mot dans le livre d’or ou à faire un petit don en cliquant ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.