Miss Martini, la drag énergique

Direction Marseille avec la drag Miss Martini qui me fait le plaisir d’être mon invitée. Celle-ci revient sur ses débuts, son parcours, et nous parle aussi de sa famille drag et de ses projets.

J’espère que vous prendrez plaisir à la découvrir et à lire ses réponses très intéressantes.

*****

 

Pour commencer, peux-tu revenir un peu sur comment tu as découvert l’art du Drag au début ?

J’ai toujours vécu à Marseille, une ville où le nombre de lieux LGBT est faible. Toutefois, quand j’ai commencé à aller en boîte il y a environ 12 ans, je pouvais croiser des drags-queens dans la seule boîte Gay marseillaise. Je n’étais alors que très peu intéressé par l’art du Drag. Mais c’est vraiment à Paris que j’ai commencé à découvrir le monde Drag quand j’allais en week-end chez des amis. La découverte de Rupaul’s drag race, il y a 7 ans, a fini par me mettre dans le bain !

Une personne ou un événement t’ont aidé ou persuadé de franchir le pas et de faire du drag toi-même ?

Ma toute première fois en drag, c’était en 2015 à une soirée où « les filles devaient venir en mec et les mecs en filles ». J’étais déjà le gay de la bande, et j’hésitais à sauter le pas. Il fallait soit ne pas le faire, soit le faire à fond ! Je l’ai fait ! Mes ami.es ont adoré et j’ai renouvelé l’expérience plusieurs fois par la suite. Mes copines adoraient me maquiller et j’adorais jouer le jeu.

Miss martini dragqueens.fr

As-tu une anecdote ou un souvenir particulier de ta toute première fois en Drag ? En privé ou en public.

Comme je t’ai parlé de ma première fois en drag dans la question précédente je vais te parler de mon premier show. J’ai toujours fait de la danse, de la musique et du spectacle. Mes parents sont dans ce domaine. Et j’étais en école à horaires aménagés musique et danse étant petit.

Du coup une amie qui se mariait voulait que j’organise une chorée de groupe. Comme je savais qu’elle adorait Dalida, j’ai décidé de lui faire la surprise. Et c’était la première performance de Miss Martini en drag !

Comment pourrais-tu présenter Miss Martini aux lecteurs ?

Miss Martini c’est un concentré d’énergie ! C’est une showgirl ! Elle adore la scène ! Toutes ses performances sont surjouées !  Elle sait faire pleurer, comme mourir de rire, ou te surexciter toujours sur des lipsyncs enjoués, avec des chorégraphies survoltées !

Est-ce qu’elle te ressemble dans la vie civile ou pas ?

Dans la vie civile, je suis quelqu’un qui ne s’arrête jamais ! Je suis toujours sûr de nouveaux projets ! En ce sens l’incroyable énergie de Miss Martini me ressemble. Pour autant, je suis aussi quelqu’un d’assez posé dans mes relations comme dans mon travail (hors drag). Et Miss Martini est un peu mon exutoire, elle me permet de relâcher la pression, et de faire passer mes émotions !

Miss martini dragqueens.fr

Ton pseudo a-t-il une origine ou une histoire ?

J’ai vraiment mis du temps à me trouver un nom de drag ! Au début, j’aimais bien être blonde et j’adore Catherine Deneuve alors j’avais essayé Belle de jour, puis Belle de nuit… Mais je n’étais pas belle, mon niveau de make-up était terrible 😂

Je voulais quelque chose qui pop, qui me représente plus, je n’étais pas une beauty queen !

En réfléchissant un peu, mes amis m’ont toujours vu boire du martini en soirée. C’est une de mes boissons préférées, et aussi son nom est très proche du mien : Martin. Il fallait ensuite pimper un peu tout ça ! D’où le Miss 👸🏼

Tu as des looks très divers. Est-ce qu’il y a un style en particulier que tu aimes porter en photo ou présenter sur scène ?

J’adore expérimenter, brune, blonde, carré, queue de cheval, chignon. Justaucorps, robe longue. I can be whatever you want !

J’ai l’impression que tu fais beaucoup de reveal avec tes costumes dans tes prestations. C’est quelque chose que tu aimes particulièrement ?

J’adore le wow effect ! J’adore quand le public crie lorsque je fais une acrobatie, un pas de danse particulier, ou que je change brusquement de tenue ! C’est une de mes marques de fabrique ! Mais tout est réfléchi ! Mes shows racontent une histoire ! Il y a un fil rouge du début à la fin de la musique !

Le message peut être comique, politique, ou simplement de s’amuser, mais chaque moment de la performance est construit ! Je ne fais jamais un reveal ou une acrobatie sans qu’elle apporte quelque chose à la performance, au message que je veux porter 😃

Tu fais partie de la Maisonst13, tu peux nous dire comment elle fonctionne et comment se passe les collaborations ensemble ?

La Maison de Soins Transgressifs c’est ma famille drag ! On l’a créé à 3 il y a seulement un an (en juin 2021) ! C’est une association qui nous permet de faire des ateliers drag et d’organiser des soirées. C’est aussi à 3 qu’on a commencé à faire du drag hors de nos cercles amicaux.

Mes premières performances dans des bars et restaurants se sont passées avec mes sisters. Sans elles je n’en serais pas là aujourd’hui. On est toutes les 3 très différentes, et les raisons pour lesquelles on fait du drag sont aussi diamétralement opposées ! C’est ce qui nous rend plus fortes. On combine nos capacités pour faire des soirées incroyables !

Miss martini dragqueens.fr

Tu es une Drag à Marseille. Comment est la scène Drag dans ta ville ou dans la région ?

Il y a toujours eu une scène drag à Marseille. Toutefois, c’était une scène éparse et morcelée. Quand on est arrivé avec la MST, beaucoup nous ont dit « À Marseille, le drag ça ne prend pas ! » On s’est dit on va changer le game ! On va sortir du drag en bar gay, et en club gay la nuit, et on va faire des soirées en prime Time ! Dans des lieux non identifiés comme LGBTQIA+

Et ça a marché ! On a contacté toutes les Drag queens, kings et queers de Marseille et alentours qu’on connaissait, et a chacune de nos soirées on les a invité.es en tant que guests !

Notre public est vraiment varié, et on est toujours tellement heureuses de voir des enfants à nos shows 😃 car le drag est pour tout le monde gay, heteros, familles, enfants ou grands-parents. Tout le monde peut s’y retrouver, et quand ça arrive, c’est là qu’on est les plus fières 🌈

Pour notre dernière soirée à la Place des canailles, lieu totalement mainstream, et pas du tout identifié comme LGBTQIA+, mais néanmoins très ouvert, on avait 12 guests pour une soirée Pride incroyable !

Petit bonus Nicky Doll, de passage à Marseille, est venue à notre soirée (out of drag Bien sûr et incognito) mais on était vraiment heureuses !

Pour finir, comment vois-tu évoluer Miss Martini dans le futur ? Est-ce qu’il y a un but ou un rêve que tu aimerais réaliser grâce à ce « personnage » ?

C’est vraiment la question du moment ! Quand j’ai commencé, le drag n’était qu’un passe-temps qui me coûtait beaucoup d’argent 😂 Mais maintenant, avec les shows, je suis à l’équilibre financier entre les coûts et les rentrées d’argent ! Miss Martini va déjà changer de types de scène et de lieu très bientôt, avec une revue de la MST au cabaret L’étoile bleue à Marseille ! D’autres projets de soirées sont en cours de discussions…

Des collaborations avec des Queens d’autres villes sont aussi au programme. Faire une petite tournée en France ne me déplairait pas ! Et bien sûr, participer à Drag Race France serait une occasion en or pour aller vers de nouveaux horizons 😉

*****

 

Merci encore à Miss Martini d’avoir acceptée mon invitation sur dragqueens.fr. N’hésitez pas à la suivre ici sur Instagram afin de voir son travail et ses futurs projets.

Et si vous voulez découvrir d’autres interviews de drags de manière aléatoire, cliquez ici ou ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.