La Queen Parisienne : Texia Slater

La Queen Parisienne : Texia Slater

Pour cette catégorie de la Queen Parisienne, je ne peux pas encore dire que c’est une amie, mais elle aura toujours une place dans mon coeur car elle a accepté de transformer votre serviteur et de me faire profiter de son talent.

J’ai le plaisir de vous faire découvrir Texia Slater, que certains d’entre vous connaissent peut-être déjà, et pour les autres, j’espère que vous prendrez du plaisir à lire ses réponses.

 

*****

Peux-tu te présenter en deux mots et nous dire depuis combien de temps tu es DragQueen ?

Bonjour et merci de me recevoir. Je m’appelle Texia Slater je suis transformiste professionnel depuis 2004 et aussi Drag Queen depuis 1998. Je suis un artiste aux multi-facettes, j’organise des concours, j’ai sorti 2 singles, j’ai participé à de nombreuses émissions de télévision, j’ai été élu Top Drag Paris 2010 et Miss Transformiste 2018. Cet univers est une véritable passion et je compte avoir encore beaucoup de projets.

Est-ce que tu te souviens de ta première fois en Drag ? 

Ma première fois était comme un pari avec des amis, on a pris ce qu’on avait sous la main et nous sommes sortis en Drag au Scorp (Grands Boulevards). On s’est tellement amusés qu’on a continué encore et encore… Je suis un artiste depuis très jeune, j’ai fait beaucoup de théâtre pendant ma scolarité donc c’était plus facile pour moi de jouer ce personnage.

texia-slater-interview-dragqueens.fr

Comment as-tu découvert cet univers ? Quelqu’un t’a-t-il donné envie de le faire ?

Étant un jeune gay de même pas 18 ans, avec un passé de théâtre, et l’envie de devenir une personnalité de la nuit, j’ai su dès que j’ai vu des Drags en vrai que c’est ce que je voulais faire pour divertir les gens. J’ai découvert tout cela en sortant en boîte en 1997 lors de mon arrivée à Paris.

Quel est ton style de drag ? Et a-t-il évolué avec le temps ?

Début 2000, on disait de moi que j’étais une Drag américaine, car j’étais très poupée, blonde et perfectionniste. J’ai la chance d’avoir ce don pour le maquillage, et ce dès mes débuts. J’ai toujours eu mon propre style et encore aujourd’hui, je ne suis pas né à l’issu d’une mode, ni suite à une télé réalité.

texia slater interview dragqueens.fr

Comment as-tu trouvé ton nom d’artiste ?

Texia est un très vieux prénom hispanique. Et Slater est en hommage au personnage de Wilhelmina Slater dans Ugly Betty que j’adore grave.

Est-ce que le fait d’être une autre personne sur scène, t’a apporté des choses dans la vie de tous les jours ?

Non, je suis très différent de Texia Slater. C’est plutôt mon passé artistique qui m’a permis d’être elle plus facilement.

Quel regard portes-tu sur cet univers du monde du drag ? Tu es drag depuis longtemps, as-tu vu une évolution ?

J’adore les Drags sous toutes leurs formes. Ce que je n’aime pas c’est celles qui se prennent pour des stars comme si elles guérissaient le cancer. Meuf, redescends sur terre on est que des hommes avec des collants et une perruque. Je vois encore lors de la fête de la musique 2020, cette Drag de 2 m qui se moque quand on passe à côté d’elle. Surtout que j’allais vers elle pour lui dire bonjour. Mais la beauté des photos sur Instagram c’est bien, mais malheureusement il n’existe pas de filtre dans la vraie vie pour la personnalité.

Pour l’évolution, je la vois oui, parfois c’est bien, parfois non. La copie est facile, mais heureusement beaucoup de nouvelles Drags sont originales et ça j’adore.

texia-slater-interview-dragqueens.fr

Il y eu une visibilité mondiale plus importante sur le monde Drag depuis l’émission de RuPaul. As-tu remarqué plus de monde dans les bars et clubs depuis cette « mise en avant » ? Ou plus de demandes de la part d’endroits voulant organiser des soirées ?

Non. La seule chose que je remarque c’est que les mecs dans les soirées qui avant cette mode ne nous calculaient pas parce que c’était mal vu, et que maintenant ces mêmes personnes dansent sur les titres de RuPaul, te parlent à coup de Yasss, Guurrlll etc.. et certains se mettent en Drag maintenant… trop drôle.

Pour terminer, as-tu des dates déjà de programmées où d’autres projets ?

Je signe mon grand retour avec ma troupe Les Folles de Paris le mardi 14 juillet au cabaret des artistes. Et nous attendons les nouvelles pour reprendre nos résidences mensuelles au Tata Burger et au Ju dans le Marais. Mon concours Drag Superstar (ex drag académie) reviendra en fin d’année pour la saison 2, avec plus de gains et plus de challenges !

 

*****

Merci encore à Texia Slater pour le temps qu’elle nous a accordé à répondre à nos questions. Nous lui souhaitons beaucoup de réussite dans tous ses futurs projets. Si vous voulez lire d’autres interview de Queens Parisienne cliquez au hasard ici ou encore ici.

Vous aimez le site ? N’hésitez pas à laisser un petit mot dans le livre d’or ou a faire un petit don en cliquant ici.

5 thoughts on “La Queen Parisienne : Texia Slater

  1. Franchement d’avoir effectivement mis a contribution un talent pour le serviteur M.
    C’était un travail tellement exceptionnel que sur le fait je n’ai pas reconnu mon propre frère.
    Bravo pour ce travail et aussi mis au service d’autres amateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.